*
Connect with us

Actualités

La sauce Curry peut en cacher une autre : Seth Curry plus clutch que DeMar DeRozan, Alex Caruso va faire des cauchemars

Seth Curry est arrivé au bon moment et heureusement. Ivre, DeMar DeRozan a décidé de jouer son meilleur basket à 32 ans. Encore hier, il dépasse la barre des 30 points mais le petit frère de Stephen Curry avait envie de faire le chaud, à l’image de sa saison.

Il faut en parler justement. L’exercice de Seth Curry est stratosphérique. Oui, il ne sera jamais MVP unanime et ne mettra sans doute jamais plus de 30 points par match. Mais on parle d’un gars pas si loin des 20 points de moyenne à plus de 60% au shoot et 50% à 3 points. Encore hier, il a décidé de se montrer au meilleur des moments. Rivers a dessiné un système (si si) avec Maxey balle en main pour sécuriser la victoire. 2 options s’offrent à lui. Seth Curry et Joel Embiid. Sur un magnifique Curl malgré la bonne défense, l’ancien des Mavericks reçoit le cuir, arrive à se défaire la mini prise à 2 et rentre un shoot dantesque sur Alex Caruso, qui défend pourtant admirablement bien. Le petit pump faike passe très bien et les Sixers mènent de 4 point à 10 secondes de la fin. Ce sera le panier le plus important du match. Il terminera à 22 points à 9/14 au shoot, 2/4 à 3 points, 5 rebonds et 3 passes décisives.

Joel Embiid ne pensait pas trouver un véritable lieutenant en la personne de Seth Curry. On parle d’un gars qui assume tous les jours et offre une vraie solution au scoring. Le Jojo a été clutch mais globalement maladroit avec un mauvais 6/18 au shoot. Il aura tout de même réalisé le contre qui fait mal pour les Bulls, sur une tentative de dunk de DeMar DeRozan. Ce dernier a été une nouvelle fois sensationnel. Inimaginable de penser qu’il joue à un niveau de MVP. Grâce à lui, Chicago a toujours eu espoir et tient son équipe à bout de bras depuis la première minute. 37 points pour lui, plus de 10 points dans le dernier quart-temps mais encore une fois, à l’image du match à Boston, Chicago paie un mauvais départ. Ce n’est pas passé cette fois, une bonne leçon d’apprentissage. Le meilleur exemple est Zach LaVine à 27 points mais à l’ouest dans le 1er quart-temps en ne rentrant aucun shoot. La stat parle d’elle même. Il est le joueur le plus prolifique de la ligue… sur les trois derniers quart-temps.

S’il tournait à 3 ou 4 points de plus, Seth Curry serait candidat au All-star Game. 16 points de moyenne, c’est presque miraculeux avec ses pourcentages de malade. Joel Embiid doit être bien content de l’avoir. Sans faire de bruit, Philadelphie a le 2ème meilleur bilan à l’est.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités