La réponse autoritaire des Celtics (127-102) qui reprennent l’avantage du terrain dans la série
*
Connect with us

Actualités

La réponse autoritaire des Celtics (127-102) qui reprennent l’avantage du terrain dans la série

Celtics

Les Celtics n’y sont pas allés de main morte dans ce match 2 (127 – 102). Après leur défaite au match précédent, les hommes d’Ime Udoka ont parfaitement répondu et rentrent à Boston avec l’avantage du terrain.

Après avoir implosés dans le 3ème quart-temps au match 1, les Celtics s’étaient inclinés alors qu’ils avaient plutôt dominé leur sujet dans les trois autres quart-temps. Ils avaient une nouvelle chance de reprendre l’avantage du terrain ce soir avec en plus deux bonnes nouvelles : les retours de Marcus Smart et d’Al Horford dans le cinq majeur. Le début de match des Celtics n’est pas idéal et le Heat semble bien rentré dans la rencontre. Les Floridiens varient bien en attaque, entre tirs à distance et pénétration dans la raquette. Mais il n’aura fallu que quelques minutes aux C’s pour se réveiller. Sous l’impulsion de Jaylen Brown, qui prend les commandes alors que Tatum est sur le banc avec 2 fautes déjà, les Celtics infligent un énorme run au Heat (20 – 3) et prennent l’avantage à l’issue de ce premier quart-temps (35 – 24). L’adresse de Boston est insolente en ce début de match : 12/19 au tir et 9/11 à trois points ! Cette adresse, les hommes d’Ime Udoka vont la conserver dans le quart-temps suivant. Et si l’on devait définir ce deuxième quart-temps, on utiliserait deux mots : Jayson Tatum. La superstar de Boston, de retour sur le parquet après un petit séjour sur le banc (à cause de ses 2 fautes), y inscrit 17 points et permet à son équipe de prendre un avantage de 25 points à la mi-temps (70 – 45).

Le Heat de son côté est en énorme difficulté et au retour aux vestiaires, un seul de leurs joueurs a marqué plus de 10 points (Jimmy Butler à 13 points). Miami a subi l’adresse des Celtics, mais a aussi été incapable de mener à bien ses attaques. Au retour des vestiaires, Miami va mieux. Les hommes d’Erik Spoelstra sont plus agressifs, attaquent et défendent mieux. Mais ce petit brin d’espoir n’aura pas duré. Le Heat s’incline largement (127 – 102) et voit les Celtics revenir à 1 – 1 dans la série.

Les Celtics ont bien profité des retours de Marcus Smart et Al Horford. Ils ont fait énormément de bien à leur équipe. Leurs absences au match précédent s’étaient fait ressentir. Ils ont permis d’installer une assise défensive et offensive dans le match. Marcus Smart a été particulièrement bon et nous offre une performance de grande envergure, à 1 rebond du triple-double : 24 points, 9 rebonds et 12 passes. Il s’est même permis une action de grande classe.

Jayson Tatum et Jaylen Brown ont tous les deux étés très bons aussi : 27 points, 5 rebonds et 5 passes / 24 points, 8 rebonds et 3 passes. La différence avec le Heat s’est faite avec l’adresse et dans cette rencontre, les Celtics étaient imprenables. Ils terminent avec des pourcentages hallucinants : 51% au tir et 50% à trois points.

Le Heat a fait les frais de l’adresse insolente des Celtics tout au long de la rencontre et n’a pas été en mesure de répondre par son adresse : 44% au tir et 29% à trois points. Jimmy Butler lui n’a pas eu grand-chose à se reprocher. Il termine à 29 points à 11/18. Mais il a été trop seul dans ce match. Contrairement à Boston, il n’y avait pas de joueurs, autre que Jimmy Butler, capables de prendre un peu la relève au scoring et ça s’est fait ressentir. Seul Gabe Vincent a pointé le bout de son nez : 14 points à 5/10 au tir et 4/8 à trois points. Bam Adebayo lui, a été discret (6 points) et a été très peu servi dans la raquette.

Les Boston Celtics ont bien répondu au Heat dans ce match 2. Dans une rencontre dominée de bout en bout, les hommes d’Ime Udoka ont montré qu’ils étaient capables de venir gagner à l’extérieur, avec la manière. Retour au TD Garden pour les deux prochains matchs.

 

Kevin Durant veut changer la vision des choses sur la marijuana en NBA

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Jayson Tatum avait à cœur de prouver après son choke du match 3

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités