La NBA hypocrite épisode 8 : enquête tampering sur Kyle Lowry et Lonzo Ball...
*
Connect with us

Actualités

La NBA hypocrite épisode 8 : enquête tampering sur Kyle Lowry et Lonzo Ball…

Après les accords très rapides entre Kyle Lowry et Miami et Lonzo Ball avec les Bulls lors du début de la free agency, la NBA va enquêter sur des possibles actions de tampering au sein de la ligue. Y’a-t-il eu des contacts pré début de la free agency ? C’est ce que la NBA compte bien essayer d’élucider.

La NBA a ouvert des enquêtes sur d’éventuelles violations de la loi sur les transactions impliquant deux transactions de type « sign-and-trade » conclues lors de la free agency. L’acquisition par Chicago de Lonzo Ball (Nouvelle-Orléans) et l’acquisition par Miami de Kyle Lowry (Toronto) seraient dans le viseur de la NBA. L’enquête examinera les contacts illégaux entre les équipes et les joueurs avant l’ouverture de la free agency lundi dernier, a expliqué ESPN. Les dirigeants des équipes, les agents des joueurs et les joueurs ont été informés de l’ouverture de plusieurs enquêtes du bureau de la ligue, ont précisé les sources.

La NBA a institué des sanctions plus sévères dans ces cas en 2019, y compris l’augmentation de l’amende maximale pour les équipes à 10 millions de dollars et la possibilité de suspendre les cadres de l’équipe, de renoncer aux choix de draft et même d’annuler les contrats. Les dirigeants d’équipe peuvent également faire l’objet d’un audit aléatoire de leurs communications comme les relevés téléphoniques, les textes et les courriels. Les accords comme les sign and trade sont plus compliqués et prennent plus de temps que les signatures typiques de joueurs free-agents, nécessitant souvent plus de discussion et de négociation pour être conclues.

La Nouvelle-Orléans a accepté d’échanger Lonzo Ball, un agent libre restreint, à Chicago pour un contrat de quatre ans et 85 millions de dollars contre Garrett Temple avec un contrat de trois ans et 15,5 millions de dollars et le meneur Tomas Satoransky. L’accord a été finalisé avec le bureau de la ligue et annoncé dimanche, avec un choix de deuxième tour de draft 2024 et du cash allant également aux Pelicans. Miami de son côté a négocié un contrat de trois ans et 85 millions de dollars avec Lowry dans le cadre de l’échange qui a envoyé le meneur Goran Dragic et l’intérieur Precious Achiuwa aux Raptors. Le Heat a garanti l’option d’équipe de 19,4 millions de dollars de Dragic dimanche, ce qui leur a permis de l’utiliser dans l’échange.

Pour rappel, les Milwaukee Bucks ont perdu un choix de deuxième tour de 2022 pour des accusations de manipulation avec l’agent libre restreint Bogdan Bogdanovic des Sacramento Kings en 2021. La NBA a pris en compte le fait que les Bucks n’ont pas signé Bogdanovic, et que ce soit les Hawks d’Atlanta qui ai eu l’agent-libre.

L’hypocrisie est de mise en NBA avec cette ouverture d’enquête et on verra bien ce qu’il en ressortira prochainement. Quoi qu’il en soit si c’est le cas, alors la NBA pourrait sanctionner les franchises en question. On sait que pour le fait de parler d’un joueur sous contrat, la NBA ne plaisante pas du tout.

Sherlock Holmes est donc de sortie au sein de la NBA pour enquêter.

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Le salary cap va encore tout péter : prêt à voir Lonzo Ball à 100 millions dollars l'année à ce rythme ?

  2. Pingback: Lonzo Ball va enfin pouvoir rejouer meneur : les Pelicans n'ont pas respecté son talent et l'a bien fait savoir

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods




More in Actualités