*
Connect with us

Actualités

La bagarre aura presque fait oublier l’homme du match : Malcolm Brogdon a fait du très sale pour la première défaite du Jazz à la maison

Forcément, la bagarre entre Rudy Gobert et Myles Turner aura pris une très grande place. N’oublions pas que le vrai héros de la soirée, c’est bien Malcolm Brogdon, évoluant toujours à un très haut niveau.

En toute fin de match, les choses se sont envenimées entre les deux camps. Rudy Gobert et Myles Turner se croient au catch et s’échangent des câlins violents. Tout le monde aura le regard du sang. Les deux protagonistes seront expulsés, en plus de Joe Ingles et Donovan Mitchell, complètement enragés. Les arbitres ont trop laissé faire et voilà le résultat. Tout ce bordel ne doit pas oublier la performance de haut vol de Malcolm Brogdon. Toujours avec son attitude de vétéran, il a vraiment guidé son équipe offensivement, pendant que Sabonis se croyait en vacances. Le mec revient à peine de blessure, qu’il doit se taper un back to back face à une équipe pourtant invincible à la maison jusqu’à cette nuit. Sur les terres du Jazz, il n’est jamais facile de performer. Il l’a fait avec sa taille de patron : 30 points à 10/23 au shoot, 9 rebonds et 4 passes.

On ne s’attendait pas à un tel scénario car plus que la victoire, les Pacers ont surtout maîtrisé leur sujet. Il s’agit tout de même de la première défaite du Jazz à la maison ! Les 26 points de Donovan Mitchell n’y changeront rien. Brogdon a pu compter sur les 21 points de T.J McConnell en sortant du banc ainsi que les 13 unités de Myles Turner. Après avoir pris un peu d’avance avant la mi-temps, les Pacers ne la quitteront plus jamais. Bien qu’ils aient très mal joué, les hommes de Snyder n’étaient pas si loin d’un comeback, avant que la bagarre n’éclate. Cela a donné au moins un peu de piquant à une rencontre qui était somnolente.

Utah n’impressionne pas comme à son habitude en ce début de saison. Comme le dit Spida, il y a des trucs à régler. Chez les Pacers, on attend que l’infirmerie se vide, Caris Levert manquait à l’appel cette nuit.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités