*
Connect with us

Actualités

Kobe Bryant pense que des joueuses WNBA peuvent jouer en NBA

Clutchpoints

Kobe Bryant, légende de la NBA et du basket en général, est un grand promoteur du basketball féminin. Il s’est notamment lancé dans la formation des jeunes basketteuses en coachant l’équipe AAU de sa fille. Mais sa passion pour le basket féminin va bien plus loin puisqu’il souhaiterait maintenant que celles-ci puissent plus tard jouer en NBA, comme leurs homologues masculins.

Depuis sa retraite en 2015, Kobe a dû mal à rester éloigné du basket, malgré ce qu’il a pu dire dans sa lettre « Dear Basketball ». Si cet amour du jeu s’est d’abord traduit par la prise en main de l’équipe de sa fille Gigi, il est aujourd’hui redevenu un grand suiveur de la ligue, en partie grâce à sa fille justement qui rêve de NBA.

Si le Black Mamba reconnait que toutes les joueuses ne seraient pas actuellement capables de rejoindre la grande ligue aux côtés de monstres physiques comme Joel Embiid ou encore Giannis Antetokounmpo, 3 joueuses ont retenu son attention et sont selon lui capables de rivaliser avec les stars NBA.

« Je pense qu’il y a quelques joueuses qui pourraient jouer dans la NBA en ce moment, honnêtement. Diana Taurasi, Maya Moore, Elena Della Donne »

Les 3 joueuses nommées par la légende des Los Angeles Lakers ne sont pas n’importe qui en WNBA. A elles 3, ces stars cumulent 8 titres WNBA et 4 titres de MVP de la saison régulière. Ce sont ces filles, à l’instar de LeBron James, Michael Jordan ou encore le Mamba lui même, qui ornent les murs de chambres des petites filles rêvant de sommets. Pour ce qui est des qualités intrasèques de ces 3 joueuses, celles-ci n’ont rien à envier aux hommes. Taurasi a été une shooteuse dominante pendant ses 15 ans de carrière, à tel point qu’on la verrai bien rentrer ses shoots sur un terrain NBA. Moore est quadruple championne et ses capacités de dribbles sont impressionnantes et on connaît pas beaucoup d’humains sur terre capable de shooter comme sur toutes les défenses possibles. Quany à Della Donne, ses capacités physiques ne sont pas très éloignées de celles de pas mal de joueur NBA. Le problème majeur de ces jeunes femmes réside toutefois dans leur physique pure, avec une taille pour les 3 d’1 mètre 80, et un poids inférieur à 80 kg.

La NBA actuelle, par l’arrivée de monstres shooteurs comme Stephen Curry ou Damian Lilliard, peut paraitre de moins en moins physique. Au contraire, pour s’imposer dans la grande ligue aujourd’hui, mieux vaut une grande habilitée à un physique lourd et imposant. Les big mens l’ont d’ailleurs bien compris, à l’instar d’un Nikola Jokic qui fait évoluer son jeu vers le shoot et la passe. Si le jeu se maintient dans une telle configuration, il est effectivement possible que des femmes aient le niveau NBA.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités