Connect with us

Actualités

Karl-Anthony Towns fait son meilleur match de la saison et boit le Heat : 34 points, 18 rebonds, 7 passes et des fans de Miami qui tombent dans les pommes

Source photo : Twitter

C’est la grosse performance de la soirée. Karl-Anthony Towns a été surpuissant et ni Whiteside, ni personne, n’ont réussi à le stopper. C’est ce que font les vrais all-stars, surtout quand ils ont des pouvoirs de chat. De la discrétion mais de l’agilité à la fois. Une sortie qui arrive à point nommée, surtout vu ce qui s’est passé à Atlanta.

C’est ce qu’on appelle un match monstre ? C’est ce qu’on appelle un match monstre ! Le joueur des Wolves a été énorme au possible :  34 points, 18 rebonds et 7 passes décisives ! Il faut remonter à un certain Kareem Abdul Jabbar pour voir un joueur capable de poser des stats pareilles. Pour ceux qui ont la mémoire du neveu d’Oncle Charlie, le « KAT » n’avait pas su porter les siens face aux Hawks malgré ses 31 points. Le basket n’est pas qu’affaire de statistiques. Cette nuit, il l’a prouvé puisque l’intérieur a fait à chaque le bon choix pour garder le momentum intact. Que ce soit une passe, un rebond, poser le jeu, des points, il a absolument fait ce qu’il avait à faire pour se farcir le Heat. Miami qui est quand même une des meilleures défenses de la ligue sur le mois de décembre. Une équipe telle que Milwaukee s’est cassée les dents, même chose pour Houston. C’est dire que la performance de Minnesota est tout sauf anecdotique.

Lorsque Miami a réussi à revenir de 11 points dans le dernier quart-temps, qui a fait du sale ? Karl-Anthony Towns bien sûr. Un 9-0 infligé aux floridiens en grande partie grâce au très probable futur all-star à nouveau. Entre 3+1 ou shoot à 3 points, Miami n’a pas réussi à revenir dans le match par la suite. Malgré un D-Wade chaud (21 points) mais qui est revenu trop tard dans le match, il fallait rendre les armes. 
Si Andrew Wiggins a été encore bourré (13 points), Gibson et Covington et leurs 16 points chacun, ont grandement aidé à la victoire. Richardson s’est fait manger côté Heat et une fois n’est pas coutume, la défense de Minnesota a été de haute facture. Miami a commencé la rencontre avec un 0/8 et il était compliqué pour eux face à une si bonne équipe, de revenir dans le match, et de ne pas laisser des forces en route. Malgré ça, il ne faut pas oublier leur mois de décembre si parfait. Qui aurait pu croire que les hommes de coach Spo aient un bilan presque positif en sortant de l’année 2018 ? Pas grand monde sans doute.

Si le Heat pourra faire la fête avec DJ Khaled pour le Nouvel An, en ne jouant que mercredi soir à Cleveland, pas de repos pour Minnesota qui doit aller à la Nouvelle Orleans dès ce soir !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités