*
Connect with us

Actualités

Julius Randle s’est démené pour rien face aux Bulls : « On lui en demande beaucoup »

Source Photo : Associated Press

Les Knicks ne parviennent pas à enchaîner après un mois de compétition. New-York a un bilan de quasi 50%, sans parvenir à lancer une série de victoires. Face à Chicago, Julius Randle était au four et au moulin, mais cela n’a pas empêché l’escouade de DeMar DeRozan de repartir avec la win.

« Il a joué au poste de pivot parce qu’il manque du monde, on lui en demande beaucoup. » Voici les mots de Tom Thibodeau à la fin du match, toujours privé de Mitchell Robinson. Julius Randle a fait de son mieux que ce soit au poste 4 et au poste 5, et il n’a pas démérité, loin de là : 34 points à 13/19 au tir et 10 rebonds pour garnir la feuille du bonhomme. Ce double-double a malheureusement été envoyé à la poubelle, parce qu’à part le MIP 2021, tout le monde était à la rue côté New-York, surtout les snipers. Sans s’insurger contre l’un de ses partenaires, JR a tout de même rappelé que ce n’était pas à lui d’assurer à trois points.

« J’essayais juste d’obtenir ce que je pouvais avec ce qu’ils me donnaient, de créer, de me placer à mes différents spots. Ils étaient petits. Avec la façon dont ils défendaient sur moi, j’essayais d’en profiter à mi-distance. Je ne me lance pas dans un match en me disant que je vais prendre 8 tirs à trois points. »

C’est clairement ce qui a manqué aux Knicks : une adresse derrière l’arc. Seulement 26% à trois points pour la franchise de la grosse pomme pour un total de 41% au tir, trop insuffisant pour déjouer les Bulls. Hormis Julius Randle personne n’a répondu présent chez les leaders : 7 points pour Kemba Walker à 3/9 au tir et 1/4 à trois points, 3 points pour Evan Fournier à 1/7 au tir et 0/3 à trois points, 9 points pour R.J. Barrett à 2/12 au tir et 0/2 à trois points. Ajoutés à la maladresse de Derrick Rose et d’Immanuel Quickley en sortie de banc, Randle était le seul à savoir shooter hier soir. Une soirée frustrante pour lui et qui n’aide pas les Knicks à se projeter.

Faire une énorme perf, en ne jouant même pas à ton poste, pour au final perdre à cause de tes coéquipiers scoreurs totalement absents, ça doit être du à avaler pour Julius Randle. On n’imagine pas une autre soirée où tout le monde est aussi catastrophique au tir, mais les Knicks doivent maintenir une cadence et un trouver certain rythme pour ne pas faire les montages russes et être imprévisibles à chaque soir.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Julius Randle chouine auprès des arbitres : Shaquille O'Neal lui délivre un conseil pour les costauds

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités