*
Connect with us

Actualités

Julius Randle est en mode MVP et il adore : « C’est beaucoup de fun »

Source photo : Empire Sports Media

Le basket va si vite. Il y a neuf mois, Julius Randle en prenait pour son grade à cause de son manque d’intelligence de jeu, aujourd’hui, c’est un joueur de niveau All-Star. L’intérieur fait gagner les Knicks, et les joueurs sont heureux de ce très bon début de saison.

Si Austin Rivers s’est chargé de finir le travail, c’est encore une fois Julius Randle qui a porté les siens avec une nouvelle prestation monstrueuse. L’intérieur des Knicks a compilé 30 points, 16 rebonds et 7 passes décisives. Clairement, ce début de saison est révolutionnaire pour l’ancien de Kentucky, dont les critiques fusaient pour son égoïsme la saison dernière, en fonçant tête baissée vers le cercle. Au delà du niveau individuel fabuleux de Julius Randle, ce sont surtout les résultats qui suivent avec le cinquième victoire en huit rencontres. Ce bon début de saison peut s’expliquer par l’entente au sein des coéquipiers d’après l’intérieur. Tous les joueurs gagnent ensemble, perdent en équipe, tout le monde est dans le même bateau ! 

Honnêtement, c’est beaucoup de fun. C’est dommage que les fans ne puissent pas voir l’énergie de l’équipe, mais nous jouons durs, nous jouons chacun pour les autres, et c’est incroyable, le développement de cette équipe et la confiance que nous avons en cette équipe est grande donc nous devons continuer. Nous jouons durs, nous jouons ensemble des deux côtés du terrain. Ca rend mon job plus facile. 

Pour l’instant, presque tout roule à New York. Tom Thibodeau a transformé l’équipe, Julius Randle est un nouveau Julius Randle, RJ Barrett s’améliore, les soldats suivent. Jusqu’où peuvent aller les Knicks ? En tout cas, la franchise peut dans un premier temps se permettre de rêver, car ça fait longtemps que les Knicks n’ont pas fait plaisir comme cela avec de tels résultats. Chaque année, des équipes connaissent un gros début de saison avant de s’effondrer par la suite. Seul l’avenir nous dira si les Knicks maintiennent ce niveau, mais c’est rageant de ne pas voir ça devant un public du Madison Square Garden plein à craquer. A titre personnel, Julius Randle tourne à 23.1 points à 48.5% dont 34.4% à 3 points, 12 rebonds et 7.6 passes décisives.

D’habitude, les Knicks ont déjà la tête au fond du seau, mais cette année, ce n’est pas le cas. Après huit matchs, Julius Randle est totalement transformé, et forcément, les résultats des Knicks changent. Est-ce que ça peut durer tout au long de la saison ? Réponse dans les prochaines semaines.

Nicolas Batum est un tueur : 6 points en 30 secondes dans le money-time pour briser le coeur aux Warriors

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités