*
Connect with us

Actualités

Joel Embiid a mis la pression à Ben Simmons : « Je lui ai dit d’être agressif »

Crédits photo : Bill Streicher -USA TODAY Sports

On est loin des 76ers de la bulle, très loin même. Sixièmes à l’Est, vulgairement sweepés par Boston sans ménagement, Philadelphie s’est depuis trouvé un collectif et est désormais en route vers les finales de Conférence en menant la série face à des Hawks qui ont déjà réussi leur saison en étant au deuxième tour. Et si Joel Embiid fait évidemment les travaux demandés, Ben Simmons s’y est mis aussi, notamment parce qu’Embiid l’a un peu poussé.

On le sait, Ben Simmons défend aussi bien qu’il shoote mal, et ça s’est bien vu lors du match 3 face aux Hawks gagné 127-111, notamment en 2ème mi-temps quand Philly a marqué 11 points de plus que Atlanta. Une explication à cela est notamment dû au fait que la pression mise sur Ben Simmons aurait été plus forte lors de la mi-temps, notamment de la part de Joel Embidd mais aussi de Doc Rivers, qui l’a lui-même admis à ESPN.

« Nous avons pensé qu’il avait laissé passer trop d’occasions – en transition rapide, au poste. Nous lui avons donc dit que nous allions le mettre principalement au poste. Et il a été génial pour nous. C’est exactement ce dont nous avons besoin. Avec son rythme et sa puissance, c’était génial.

C’est épuisant quand vous pensez à ce que nous demandons à Ben de faire : suivre Trae Young, le suivre autour des écrans et amener la balle avec du rythme. On ne parlait que de ça à la mi-temps quand l’un de mes coachs m’a rappelé qu’il gardait Trae quand je lui criais dessus à propos du rythme. Il a dit : « Il garde aussi Trae ». Donc, c’est difficile. Mais il est jeune, il a de l’endurance, donc c’est bon pour nous. »

Joel Embiid, en bon coéquipiuer et joueur à un niveau de MVP cette année (pas pour rien que Philly est premier de Conf cette année) a lui aussi tenté de pousser Ben Simmons à sa limite, notamment dû au fait que les Hawks essayaient le plus possible de défendre de manière intense sur Embiid. Et ce système marchait bien puisqu’à la mi-temps, Atlanta n’était mené que de 5 points.

« Je lui ai simplement dit : « Tu dois être agressif et tu dois attaquer, parce qu’il y a beaucoup d’espace. Surtout avec la façon dont ils défendent sur moi ». « Je lui ai dit d’être agressif, d’aller sur le terrain et de dominer. »

Le principal intéressé dans l’histoire n’a lui pas semblé atteint puisque au contraire il apparaissait satisfait de sa perf lors du match 3.

« J’essayais juste de pousser le rythme, d’aller dans les couloirs, de trouver mes gars et de rester agressif. Atteindre le cercle aussi. Je pense que j’ai fait du bon travail dans cette deuxième mi-temps. »

Atteindre le cercle a été réussi, notamment avec la fameuse passe conclue avec force par Jojo qui s’est fait le plus grand plaisir de finir par un dunk qui a secoué tout Twitter.

« On joue ensemble depuis si longtemps que nous nous connaissons. Il me connaît, il sait où j’ai besoin de la balle et je sais aussi comment je peux l’ouvrir. Donc c’était une bonne passe, et j’ai juste fait de mon mieux pour la terminer. »

Damian Lillard fait un bad shot selon Paul George, Ben Simmons fait une good pass selon Embiid. Résultat, les Sixers mènent désormais 2-1 face à Atlanta et son plus que jamais en route vers les finales de Conférence, et peut-être même plus loin. Il faut dire que quand votre meneur joue à un niveau de All-Star, c’est tout de suite plus simple.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités