*
Connect with us

Actualités

Joel Embiid a calmé tout le monde : 50 points, 17 rebonds, 5 passes, ça ressemble bien à une performance de MVP

Chicago s’opposait à Philadelphie sans Ben Simmons, de quoi rééquilibrer la balance. Vrai match des deux équipes et notamment un Joel Embiid indestructible. Diffusé sur ESPN, il savait que la rencontre allait être regardée dans le monde entier et a envoyé un message fort de sens avec une performance de MVP.

Depuis quelques jours, pour ne pas dire quelques semaines, Stephen Curry et Damian Lillard attirent l’attention grâce à leurs performances hors normes. Leur jeu parle pour eux avec des paniers à 3 points, crossovers, c’est spectaculaire et ça plait aux jeunes. Durant ce stretch, Joel Embiid et les Sixers enchaînaient les défaites et Jojo a même dû dire non à un duel face à Rudy Gobert. Il a profité de cette occasion pour rappeler à tout le monde qui était le candidat MVP numéro un de la ligue et a délivré non seulement son meilleur match de la saison mais tout simplement le meilleur match de sa carrière : 50 points à 17/26 au shoot, 1/2 à 3 points, 15/17 aux lancers, 17 rebonds et 5 passes. Dominateur, irrésistible et même chambreur, voilà le Joel Embiid attendu depuis des années. Ce sera bien entendu lui qui plantera le shoot dévastateur. Que dire hormis ça ? Il a été parfait, capable de dunker, dominer avec ses moves au poste bas, jouer en triple-menace, il tape carrément un coast to coast façon Lebron James avec l’euro-step. Sur son fameux shoot clutch, il prend la balle des 3 points et balance un stepback tel un arrière en allant driver ligne de fond.

Chicago n’a pas pu lutter face à un monstre pareil. Wendell Carter Jr, Thaddeus Young, tous ont été envoyés au tapis. Assez bizarrement, les Bulls restent dans le match pendant que Zach Lavine lâche des parpaings avec un horrible 9/28 au shoot. Il se réveillera en fin de match mais cette possession d’écart ne sera jamais rattrapée, ne pouvant réaliser aucun stop ou presque sur le pivot camerounais. Pour s’octroyer la victoire, Joel Embiid a pu compter sur l’apport de Tobias Harris auteur de 22 points. Il faut rappeler que Ben Simmons n’était pas là. Peut être que Jojo a voulu en faire plus mais tout en contrôle. S’il atteint la barre des 50 points, son record en carrière, la star des Sixers n’a jamais forcé. Souvent pris à deux, jauger la défense, ne pas se précipiter pour provoquer des pertes de balle, tout ça lui a permis non seulement de faire des stats, mais d’avoir un impact fort sur son équipe.

Le starter de la conférence est pour le prochain All-Star Game devrait très bien dormir cette nuit. Il s’impose comme le meilleur pivot de la ligue cette saison et candidat MVP numéro 1. Enorme des deux côtés du terrain, Joel Embiid semble avoir trouvé le rythme, même après une mauvaise passe. C’est à cela qu’on reconnait les très grands joueurs.

Damian Lillard se dévoile à fond : ses joueurs préférés, le MVP ou encore le meilleur shooteur d’Oakland

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le All-Star dont personne ne parle : Nikola Vucevic sort une nouvelle mixtape pour stopper les Warriors

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités