James Harden a activé le mode vintage au meilleur des moments : "Il a fait ça toute sa carrière"
*
Connect with us

Actualités

James Harden a activé le mode vintage au meilleur des moments : « Il a fait ça toute sa carrière »

Source photo : Twitter

Il a fallu attendre mais il est de retour, un James Harden aux allures des Rockets a frappé cette nuit : 31 points, 7 rebonds, 9 passes. Très important tout au long de la rencontre, le barbu a joué un rôle crucial en fin de match et a permis aux Sixers de remporter ce match 4 !

Le début de la série contre le Heat avait bien mal commencé pour James Harden. En l’absence de Joel Embiid lors des deux premières rencontre, l’arrière avait été ciblé défensivement par la troupe d’Erik Spoelstra. Sans espace, avec plusieurs défenseurs sur le dos, James Harden s’était alors retrouvé en grande difficulté : 21% à 3pts sur les 3 premiers matchs. Mais ce qui inquiétait le plus, c’était la manière dont il avait disparu dans les deux premières rencontres en seconde mi-temps en inscrivant que 4 petits points de moyenne. Une statistique pas à la hauteur de ce qu’on attend d’un tel joueur. Sa bonne performance au match 4 rassure donc. James Harden a été décisif dans le money time en inscrivant 16 des 27 points de son équipe. C’est un, voire le meilleur match de l’arrière depuis son arrivée à Philly. Pour son coéquipier Tobias Harris, le barbu fait ce qu’il faut pour aider l’équipe : « Ce dont nous avons besoin qu’il fasse tous les soirs, c’est ce qu’il fait ». Même s’il n’a tenté que 18 tirs dans le match (on est bien loin de ce qu’il faisait aux Rockets), l’arrière s’est parfaitement intégré au système offensif durant la rencontre comme l’a ajouté Tobias Harris : « Il a fait un excellent travail d’évaluation du jeu ».

Après deux premiers matchs compliqués à Miami, les Sixers ont bien rebondi et ramènent la série à 2-2. Le retour de Joel Embiid à domicile a fait du bien à son équipe mais surtout à James Harden. La défense de Miami ne pouvait plus se focaliser autant sur l’arrière comme c’était le cas lors des deux premiers matchs, ce qui lui a laissé plus d’espace. Selon Second Spectrum, au match 3, en moyenne les défenseurs floridiens se trouvaient à 3,7 pieds (environ 1 mètre) de James Harden quand Joel Embiid était sur le terrain. Cet espace se réduisait ensuite lorsque le pivot était hors du terrain. Tout de suite, la défense se resserrait en ne laissant que 2,6 pieds (80 centimètres) à l’arrière des Sixers. Sans nul doute le retour du pivot a eu un impact considérable sur cette série et pourrait libérer Harden.

Même si la ligne de statistique du barbu régale, on reste assez loin de celles qu’il proposait lorsqu’il était aux Rockets. Il semble plus au service de l’équipe et les tâches sont mieux réparties entre les différents joueurs. C’est en tout cas ce que souligne Joel Embiid : « Depuis qu’il est arrivé ici, il s’adapte en fonction de ce dont nous avons besoin de lui ». Les Sixers peuvent en tout cas compter sur lui pour mettre de gros shoots car comme l’a ajouté Embiid : « Il a fait ça toute sa carrière ». Le Heat est prévenu, avec le retour de Joel Embiid et un James Harden dans cette forme, Philly n’est pas la pour rigoler.

Après deux matchs maitrisés par la troupe de Doc Rivers au Wells Fargo Center et le retour de Joel Embiid dans le cinq, la série est relancée et retourne à Miami. Les Sixers ont fait le job avec un James Harden retrouvé. Erik Spoelstra va devoir trouver des solutions défensives pour permettre à Miami de répondre pour ne pas se retrouver en mauvaise posture. Une chose est sûre, le match 5 s’annonce déjà bouillant.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Une action symbolique d'un joueur en perdition : James Harden complètement à l'ouest sur une action qui fait mal au cœur...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités