James Harden et ses potes voulaient achever les Raptors à Toronto : "Nous n'allions pas revenir à Philadelphie pour le game 7"
*
Connect with us

Actualités

James Harden et ses potes voulaient achever les Raptors à Toronto : « Nous n’allions pas revenir à Philadelphie pour le game 7 »

Les Raptors sont éliminés des playoffs après s’être bien battus. James Harden s’est mis en mode attaque pour s’octroyer la victoire et on a pu le voir, notamment en seconde mi-temps, une équipe en mission et bien différente des deux dernières défaites.

33 points et 10 rebonds pour Joel Embiid, 22 points et 15 passes décisives pour James Harden. Une victoire sans appel 132 à 97. Philadelphie rejoint donc Miami pour le 2ème tour des playoffs, de quoi bien savourer les retrouvailles entre Jimmy Butler et les Sixers, qui s’annoncent piquantes. Autre grand bonhomme du soir, Tyrese Maxey avec 25 points à 5/12 à 3 points, sans oublier les 19 points et 11 rebonds. Même Danny Green a apporté avec 12 points. Le score ne reflète pas toute la rencontre puisque Philadelphie et Toronto faisaient jeu égal jusqu’à la mi-temps. Chris Boucher se prenait pour Kevin Durant avec 25 points et 10 rebonds. 19 points à la mi-temps et seulement 6 en seconde, symbole de la panne d’adresse des Raptors. En début de 3ème quart-temps, les Sixers lâchent un 17 à 0 rédhibitoire. Doc Rivers a demandé à ses joueurs à la mi-temps d’être concentrés sur le rebond. Ils avaient de bons shoots, l’attaque déroulait mais en face, les dinos prenaient beaucoup trop de rebonds offensifs pour se donner une seconde chance. C’est ainsi que les Sixers ne voulaient pas revenir à la maison pour un match 7 et s’éviter une pression inutile :

« Nous n’allions pas venir à Philadelphie pour un game 7. » James Harden

« Aucun manque de respect envers nos fans mais nous ne voulions pas revenir au Wells Fargo pour un match 7. Nous voulions finir le boulot ici. » Tobias Harris

James Harden a joué beaucoup de premier tour mais rend hommage aux Raptors, en qualifiant ce matchup d’un des plus difficiles de sa carrière. Pourquoi ? A cause de la faculté de Toronto de switcher, de proposer plusieurs défenses grâce à leurs nombreux profils. Et ça tombe bien, cela prépare parfaitement pour Miami, qui a un peu la même manière de procéder, le talent en plus. La saison n’est pas à oublier pour les dinos. Ils se sont battus, malgré les blessures, les attentes envers l’équipe, personne ne les voyait aussi haut. L’avenir semble radieux, emmené par le rookie de l’année, Scottie Barnes. Pendant ce temps, Philadelphie doit se préparer face à Miami, un duel qui s’annonce bien plus physique et James Harden ne pourra pas faire un bon match sur deux cette fois. Il sera attendu en tant que leader, il a beaucoup d’expérience en playoffs, a joué de grandes équipes, Philadelphie l’a recruté pour passer ce cap.

Rendez-vous lundi soir à 1h30 pour la première manche entre les Sixers et le Heat. Une affiche digne d’une finale de conférence, on risque de bien s’amuser à l’est avec deux affiches de haut niveau. James Harden sera attendu de pied ferme.

Quand les Twittos clashent déjà les influenceurs et l’organisation du match NBA à Paris

 

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: James Harden a activé le mode vintage au meilleur des moments : "Il a fait ça toute sa carrière"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités