*
Connect with us

Actualités

Giannis Antetokounmpo en feu lors de la parade : « Milwaukee, on l’a fait bébé »

Source photo : AP Press

Après avoir remporté le titre NBA au bout de 6 matchs face aux Phoenix Suns, les Bucks de Milwaukee célébraient aujourd’hui lors de la traditionnelle parade des champions NBA et Giannis Antetokounmpo a été particulièrement en vu même si la palme du fou furieux revient de droit à P.J Tucker complètement saoul sur le bus. Le Greek Freak lui en a profité pour exulter de toutes ses forces.

Des milliers de fans se sont massés dans les rues du centre-ville de Milwaukee jeudi pour apercevoir leurs Bucks bien-aimés lors d’une parade organisée pour célébrer le premier championnat NBA de la ville depuis un demi-siècle. L’ambiance semblait ainsi être très très chaude et on pouvait entendre les fans scander « Bucks in 6 », un cri de ralliement étrange, mais très apprécié, qui trouve ses racines dans la prédiction d’un ancien joueur des Bucks, Brandon Jennings selon laquelle l’équipe remporterait ces finales en 6 matchs.

On a aussi pu assister au show Bobby Portis qui était totalement en roue libre lors de la parade arborant fièrement une ceinture de champion de la WWE pimpée aux couleurs des Bucks. Le clou du spectacle était certainement P.J Tucker. En effet, l’ailier des Bucks était visiblement très heureux de fêter ce titre si bien qu’il avait des airs de Marc Gasol lors de la parade des Raptors en 2019. L’ancien des Rockets était semble-t-il complètement rond et vivait sa meilleure vie sur le bus. Antetokounmpo de son côté est resté plus soft, il a tenu son fils, Liam, âgé d’un an, au sommet d’un bus alors que les fans scandaient « MVP ! ». Plus tard, il a même pris le luxe de s’entraîner aux lancers francs depuis le bus et a lancé un ballon de basket dans la foule.

« Milwaukee, on l’a fait, bébé ! On l’a fait ! » A déclaré Giannis. « C’est notre ville, c’est notre ville. Mec, on l’a fait ! Incroyable. »

L’ascension de l’équipe a revigoré une ville du Midwest située loin des sites les plus cosmopolites de la NBA comme Los Angeles, Boston ou Miami, des villes qui ont traditionnellement eu plus de facilité à attirer les meilleurs joueurs. L’une des raisons pour lesquelles les fans ont adopté Antetokounmpo est sa fidélité à l’équipe qui l’a drafté il y a huit ans, à l’âge de 18 ans. Aujourd’hui, Giannis n’est plus en jeune en devenir, mais bel et bien une superstar établie en NBA et toutes ces histoires autour du Greek Freak et ce titre sont toutes aussi belles les unes que les autres.

Il est maintenant temps de profiter et d’exulter pour ces Bucks qui auront tout donné pour ramener ce fameux titre après 50 années de disette dans le Wisconsin. Ils peuvent être fiers du chemin parcouru tant les épreuves auront été difficiles, on pense notamment à la série contre Atlanta, mais surtout celle contre les Nets qui s’est terminée en 7 matchs et en prolongation.

Spectrum News 1's favorite moments from Bucks' parade

Après l’effort, le réconfort c’est ça P.J ?

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Quel joueur pour stopper Giannis Antetokounmpo ? Oscar Robertson vote Anthony Davis !

  2. Pingback: Giannis Antetokounmpo annonce la couleur pour la saison prochaine, à peine celle-ci terminée : "Milwaukee sera encore sur la p*tain de carte"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités