*
Connect with us

Actualités

Fred Vanvleet sort les Raptors de la « crise » : 33 points, le dagger et la célébration à la Sam Cassell, Toronto peut se remettre à sourire

Le mot crise est peut être exagéré mais gagner ce match était important après 3 défaites de suite. Quand on voit les Wolves, la NBA peut aller très vite avec quelques défaites ici et là… Fred Vanvleet a su être performant pour aller gagner à Philadelphie, une chose toute sauf aisée.

C’est reparti pour les Raptors qui se reprennent après avoir perdu 3 fois de suite. L’anecdote est assez surprenante. Toronto est la meilleure équipe à l’extérieur avec les Knicks : 5 victoires pour 1 défaite. Les loustiques se sont fait extrêmement peur à Philadelphie. Avec une grande avance au score, le choke était à 2 doigts de se produire sous nos yeux. Les Raptors réagissent au meilleur des moments, grâce à 2 bombes à 3 points, l’une de Gary Trent Jr pour passer repasser devant et quelques secondes plus tard par Fred Vanvleet. Son dagger a 23.9 secondes de la fin enterrera les espoirs des Sixers, puisque Tobias Harris ratera son layup juste après. Le sosie de Drake termine avec une énorme soirée à son compteur : 32 points à 11/22 au shoot, 6/11 à 3 points, 4/4 aux lancers, 6 rebonds et 7 passes ! Son dernier a en plus failli ressortir…

Le must de son dagger victorieux ? Il se permet de faire la danse de Sam Cassell, alors que ce dernier est sur le banc adverse. Attention au physique, le joueur a tout de même joué 40 minutes ce soir mais ne rechigne jamais à montrer l’exemple. Incroyable en terme de leadership, scorer autant de points, tout en laissant les autres s’exprimer, même quand ces derniers sont maladroits, c’est très fort. Il a pu compter sur Gary Trent Jr et OG Anunoby, tous deux à 20 points. Les Sixers ont dû faire sans Joe Embiid, Isaiah Joe et Matisse Thybulle, tous entrés en protocole après l’alerte Covid. Philadelphie est tout simplement cramé, se bat avec ses armes mais les absents commencent à faire ressentir. Ils sont une série de 3 défaites de suite… Après la rencontre, Tobias Harris avoue qu’il n’est même pas à 50% mais qu’il veut aider son équipe, qui ne tient tout simplement plus le coup avec les minutes accumulées.

Une bien belle victoire pour les Raptors. Il y a failli avoir un choke mais l’important était de gagner et en terrain hostile, il n’y a rien plus de difficile, surtout au Wells Fargo Center de Philadelphie.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités