Connect with us

Actualités

Frank Ntilikina sait qu’il peut aider mais préfère mettre les siens en avant en étant ultra pro : « J’ai confiance en mes coéquipiers pour faire le boulot. C’est une affaire d’équipe »

Situation assez bizarre en NBA. Ntilikina n’a pas pratiquement pas joué du match et pourtant c’est celui qui aura le plus de questions en interview après la rencontre. Il a répondu calmement, sereinement avec la sensation que son heure viendra.

Elfrid Payton n’a pas été très bon avec un vilain 2/7 au shoot, alors qu’il avait montré de belles choses à San Antonio. Pour Dennis Smith Jr, c’est encore pire puisque le bougre était hors rythme sur ses 11 minutes. Il a été très frustré par son shoot et n’a montré aucune confiance en lui. Il sait qu’il a beaucoup de pression sur les épaules et on se demande où est passée sa saison rookie. Il avait une capacité à scorer et slasher qui était assez impressionnante. Le meneur était même appelé le « futur Russell Westbrook ». S’il a été « correct » la saison passée avec les Knicks, ce n’était pas non plus la folie. Mais sur les premiers matchs de la saison, il est tout simplement horrible. En 11 minutes, en plus de rater tous ses shoots, il a perdu deux ballons et lorsqu’il est sur le terrain, son -/+est catastrophique avec -15 en défaveur des Knicks lors du match contre Boston.

Les fans de la grosse pomme n’allait pas laisser passer ça. Ils vont huer leur équipe et surtout Dennis Smith Jr. A partir de ce moment, des « We Want Frank » par plusieurs fois vont se faire ressentir dans les travées. Une scène assez hype, malheureusement, le coach n’a pas cédé, même pas dans le garbage time. En réalité le français a joué seulement 18 secondes dans le 2ème quart-temps et donc la totalité du match.
Dans le vestiaire, il a assuré vouloir jouer et aider ses coéquipiers mais il sait qu’il doit bosser, que l’équipe doit bosser pour revenir et gagner les futurs matchs. Il aura aussi des mots doux pour DSJ qui s’est fait huer et pour lui, ce n’est jamais bon d’entendre des huées que ce soit pour lui ou pour ses coéquipiers. Et puis la question très intéressante pour pousser notre frenchy à parler un peu plus. Un journaliste demande s’il aurait pu aider car en face, il y avait un dénommé Kemba Walker (32 points). Ce même Kemba qui a été torché par Ntilikina des deux côtés du terrain et dans le money-time lors du quart de finale de la CDM. Frank pense qu’il aurait pu aider :

« Oui bien sûr, je sais que je peux aider mes coéquipiers, mais comme je l’ai dit j’ai confiance en mes coéquipiers pour qu’ils fassent le boulot, c’est une affaire d’équipe. »

Ntilikina est derrière ses potes mais il veut aider. L’ambiance est un peu chaude ces temps ci et ce n’est qu’une question de temps pour que le français ait une chance. Côté fans, il va falloir juste être patient même si on peut comprendre la douleur de voir notre français sur le banc.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

More in Actualités