*
Connect with us

Actualités

Evan Fournier veut se rattraper et il n’est pas le seul : oublier le match contre Toronto pour mieux rebondir ?

Les Knicks ont perdu cette nuit contre les Raptors, on ne sait trop comment. Evan Fournier est déjà prêt à oublier pour mieux rebondir. Son équipe était méconnaissable après 3 quart-temps et forcément, c’est la frustration qui dominait après le match.

Julius Randle atteignait presque sa moyenne de points après le 1er quart-temps et puis vient le drame. Son équipe se fait fumer dans tous les domaines et laisse échapper une victoire précieuse contre des Raptors qui n’ont peur de rien en ce début de saison. Evan Fournier termine à 12 points mais n’a pas vu le jour dans le dernier quart. Manque d’envie en défense ? Trop peu d’impact ? Thibodeau a préféré changer de rotation. On n’est qu’à 2 semaines de compétition mais ce n’est pas la première fois que cela arrive. Thibodeau va devoir travailler dessus. Laisser un joueur comme Evan sur le banc dans le money-time est criminel, alors que le crunchtime est le moment où excelle l’ancien joueur du Magic. Sur Twitter, il a annoncé être prêt à réagir dès le prochain match qui aura lieu contre les Pacers :

« [Je] dois être meilleur. Aucune excuse,. On y retourne demain. »

Est-ce que les Knicks ont été trop suffisants ? C’est la question à se poser. Ils se sont fait bouger physiquement, mentalement et plus que la qualité de jeu des Raptors, on a vu une équipe qui avait beaucoup  plusfaim que l’autre. Le 1er quart-temps n’a pas été remporté grâce à leur défense mais leur shoot. Les Knicks se sont imposés en tant que solide équipe de l’est l’an passé pour leur envie défensive et contre les petites équipes, ils ne doivent pas lâcher cette mentalité. Leur roster a clairement évolué, a passé un cap et ce genre de match ne doit pas leur passer entre les doigts, sans faire injure à Toronto, qui a joué sans deux joueurs majeurs. RJ Barrett insiste sur le mindset, c’est comme ça que les grandes équipes s’imposent :

« Quand nous sommes dépassés, surmenés, ce n’est pas un bon sentiment. Ce n’est certainement pas un bon sentiment. C’est quelque chose auquel nous tenons notre chapeau, sortir là-bas et surpasser tout le monde. »

Cette envie, cette rage de vaincre, les Knicks doivent l’avoir H24 pour faire de grandes choses. Quand tout va bien, c’est bien plus difficile d’avoir faim mais ce sera leur grand défi.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités