*
Connect with us

Actualités

Evan Fournier apprécie la diversité de la palette offensive de R.J. Barrett : « Quand il commence à mettre des shoots, cela ouvre totalement le jeu »

Crédit Photo : Getty Images

Déjà exquis l’an passé, les Knicks continuent de nous faire rêver après seulement six matchs et un bilan de 5-1. La dernière victime en date s’appelle New Orleans, et les Pels n’oublieront pas de sitôt le match de RJ Barrett. Le Canadien était sur un nuage en attaque, ce qui ravit son nouveau coéquipier Evan Fournier.

35 points, 12/18 au tir, 6/8 à trois points, 8 rebonds, 6 passes décisives. Voici les (lourdes) stats de RJ Barett contre les Pelicans. Il s’agissait tout simplement de son record en carrière au scoring, et rien ne semblait pouvoir stopper le Canadien offensivement. Toujours utile sur le plan défensif, le gamin de 21 ans tient désormais son match référence avec les Knicks. Il a été bien épaulé par Evan Fournier et ses 19 points. Le Français réalise lui aussi un bon début de saison depuis son arrivée dans la grosse pomme et il est revenu en détail sur l’apport de son coéquipier dans cette victoire face à la Nouvelle-Orléans.

« Notre clé, c’est de mettre nos tirs extérieurs. C’est un très bon gaucher, très physique et c’est facile pour lui d’aller au cercle. Les défenses vont essayer de mettre des joueurs physiques devant lui en essayant de le faire passer par la droite. Donc quand il commence à mettre des shoots, cela ouvre totalement le jeu. Les défenses doivent considérer tous les angles possibles. Cela rend le jeu plus facile pour nous. Quand vous défendez sur un gars qui ne sait pas shooter, son jeu devient assez évident. »

Autrement dit, R.J. Barrett pourrait devenir une arme très dangereuse dans l’arsenal new-yorkais. Car si on pouvait envisager un Big 3 Walker-Fournier-Randle sur le long terme, le Canadien, toujours en progression pour sa troisième saison en NBA, peut devenir létal s’il est régulier en attaque. Comme l’a précisé Fournier, Barrett est très bon pour pénétrer et finir près du cercle. En devenant un shooter constant, les lignes extérieures des Knicks devraient être particulièrement supervisées. Les défenses devront être aux aguets, mais surveiller Walker, Fournier, Randle, Barrett, Rose, Burks, Quickley, tous capables de rentrer des tirs à trois points est une tâche difficile sur un match complet, et cela laissera à New-York l’opportunité de varier et poser son rythme de jeu.

Il ne manquait plus qu’un R.J. Barrett en forme pour que le début de saison des Knicks soit parfait. Au coeur de cette équipe sans réelle superstar, l’ajout de Kemba Walker et d’Evan Fournier ainsi que le développement du Canadien peut donner à la franchise de New-York une autre dimension dans ce collectif soudé, marqué par les efforts fournis sous Thibodeau.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités