*
Connect with us

Actualités

Evan Fournier malheureux de ne pas montrer ce qu’il sait faire aux fans des Celtics

Source image : NBA/Getty Images

Evan Fournier n’y arrive pas du côté de Boston. Arrivé à la trade deadline depuis Orlando, le français n’arrive pas à se faire au jeu de son équipe et enchaine les performances catastrophiques. Une situation qui mine le numéro 94, triste de ne pas pouvoir se rendre utile.

Les années Orlando semblent bien loin aujourd’hui quand on évoque le nom d’Evan Fournier. Le joueur est devenu au fil des années et depuis sa draft du côté des Nuggets un scoreur plus que sérieux en NBA. 17-18 points par saison semblaient garantis sur les dernières saisons à Orlando. Un tandem avec Nikola Vucevic qui fonctionnait parfaitement et avait permis à la seconde équipe de Floride d’atteindre les playoffs, malgré un effectif plutôt faible. Des saisons qui auront attiré l’œil de Danny Ainge, le General Manager des Celtics. À la trade deadline, l’ancien coéquipier de Larry Bird dégaine le premier parmi les prétendants de l’arrière. 2 seconds de draft et puis s’en va. Une franchise marquée par le passage du français s’en sépare contre une contrepartie ridicule, mais il ne lui reste que 6 mois de contrat. Une arrivée en fanfare du côté des Celtics mais le frenchie ne trouve pas son rythme dans l’équipe de Brad Stevens, ce qui l’attriste plus que tout autre.

« Le timing n’est pas favorable. Les gens ne connaissent pas vraiment mon jeu ici. Pour la première fois de ma carrière, j’ai la chance de pouvoir faire un vrai run en playoffs. Enfin avec une grande équipe. Que j’ai eu le Covid et que je me sente comme ça, ça me brise le coeur pour être honnête »

En effet, le français n’a pas pu enchainer avec ses nouveaux coéquipiers. 2 matchs pour essayer de se mettre en jambes puis deux semaines en protocole Covid. Pas simple pour faciliter une adaptation dans un nouveau collectif, surtout quand celui-ci galérait déjà avant son arrivée. Mais ce qui choque le plus dans le jeu du transfuge d’Orlando, c’est à quel point il semble à court de forme. Dès qu’il apparait sur le terrain, une impression de devoir tout forcer pour que quelque chose se passe apparait, un manque de jambes, des shoots courts, dépassé en vitesse en défense. On sent beaucoup d’envie mais pas les qualités physiques à la hauteur de ses ambitions. Une sensation physique ressentie par le 6ème homme.

« Je me sens vraiment bizarre pour être honnête. Je me sens comme si j’avais une commotion cérébrale. Je me sens un peu mieux, mais j’ai l’impression que tout va trop vite pour moi. Des fois j’ai des difficultés à me concentrer et ma perception de la profondeur est vraiment mauvaise en ce moment »

Le retour en forme du français fera partie des éléments essentiels pour que les Celtics puissent viser loin en playoffs. Car même avec  la forme extraordinaire de Jayson Tatum et les progrès de Jaylen Brown, la présence du 6ème homme est nécessaire pour espérer concurrencer les grands de l’Est.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités