*
Connect with us

Actualités

Evan Fournier raconte l’enfer du Covid : « il y avait des moments où j’étais cramé »

source image : AFP

« Il n’aura pas fallu longtemps avant de voir l’arrière s’épanouir » c’est ce qu’on lisait après son match fantastique face à Houston peu après son arrivée lors de la trade deadline. Comme Jayson Tatum, Evan Fournier a contracté la Covid-19 et raconte son expérience dans un retour compliqué face aux Nets cette nuit.

Il n’a pas joué pendant 20 jours, un rythme perdu car le covid dans le sport ne fait pas bon ménage. Après que Jayson Tatum révèle qu’il doit utiliser un inhalateur avant les matchs pour pouvoir être en forme, le Français Evan Fournier raconte l’enfer du Covid :

« Mon expérience – par où commencer? Les deux premiers jours, je me débrouillais bien, aucun symptôme, puis des symptômes pseudo-grippaux, une forte fièvre, vraiment fatigué. », a déclaré Fournier. «Honnêtement, je suis resté au lit et j’ai dormi quatre ou cinq jours. Le plus dur a été de faire monter l’activité. Les deux derniers entraînements ont été très durs. J’ai eu des moments où tout allait bien et des moments où j’étais cramé ».

Brad Stevens lui veut le faire jouer, car selon lui il n’y a pas le temps lors de cette dernière ligne droite, la seule solution pour se remettre dans le rythme, c’est de jouer :

« Ouais, il va probablement, très probablement du moins, lutter, et nous n’avons tout simplement pas le temps de nous entraîner », a déclaré Stevens. « Il doit jouer, il doit se mettre à niveau ». a déclaré le coach des c’s.

L’arrière des Celtics, Evan Fournier, a eu du mal vendredi soir lors de son premier match depuis sa récupération du COVID-19, manquant les sept tirs qu’il a tentés en 22 minutes lors de la défaite 109-104 de Boston contre les Brooklyn Nets, leader de la Conférence Est. Un retour difficile comme beaucoup de joueurs ayant contracté le virus, malgré ce 0% au shoot, le français ne regrette rien :

« J’aurais pu attendre quelques jours de plus pour mieux me sentir, mais je dois être là, et je dois jouer avec les gars pour vraiment comprendre les systèmes en attaque et en défense. Je n’ai eu que deux jours d’entraînement, et le plus important pour moi, c’est d’être là. Ce sera évidemment compliqué, mais je dois me battre et insister car c’est pour moi le seul moyen d’aller mieux. »

Un retour complexe, mais avec du temps de jeu tout ira mieux, Brad Stevens compréhensif lui fait confiance et ne lui met pas de pression durant cette période compliquée. Il devra cependant être en meilleur forme pour la double confrontation face au Heat les 9 et 12 mai, un play-in avant le play-in.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Evan Fournier malheureux de ne pas montrer ce qu'il sait faire aux fans des Celtics

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités