Et Lebron James rata les lancers pour pousser la prolongation à 2 secondes du buzzer...
*
Connect with us

Actualités

Et Lebron James rata les lancers pour pousser la prolongation à 2 secondes du buzzer…

Lebron James doit s’en vouloir. Les lancers font gagner les matchs mais il ne faut jamais oublier qu’une équipe ne perd pas un match sur une seule et même action. King James a eu l’occasion de pousser la prolongation. Il finira par rater 2 des 3 lancers à 2 secondes du buzzer et les regrets doivent être immenses, les Lakers avaient le match entre leurs mains. Les Angelinos continuent de plonger dans les profondeurs du classement….

Bron n’a pas réalisé son match le plus adroit, c’est dommage mais ça arrive : 26 points à 9/27 au shoot, 3/10 à 3 points, 15 rebonds et 8 passes décisives. Sur un coup de sifflet assez douteux, il a l’occasion d’égaliser mais pour cela, il doit mettre 3 lancers de suite. Les Lakers ont été maladroits en fin de match. La défaite fait mal dans les têtes, ils avaient 6 points d’avance à un peu moins de 4 minutes de la fin du match. Ils ont encaissé 14 points dans les 3 dernières minutes de la rencontre. Sur la dernière possession, James arrive à provoquer une faute peu évidente. Malheureusement, la pensée de tous est la même : Lebron James ne mettra jamais 3 lancers de suite. Au bout du premier, la messe était dite, en le ratant, il a condamné les siens. Il inscrira le 2ème et ratera volontairement le dernier, les Angelinos n’ont pas le rebond et les Warriors l’emportent. Le numéro 23 des Lakers tourne à un solide 75% aux lancers cette saison mais en fin de match, même le plus grand shooteur peut rater, la pression est différente. Les compteurs sont remis en quelque sorte à zéro. Les Lakers ont perdu une nouvelle fois et leur bilan tombe à 26 victoires et 31 défaites.

Si la défaite est amère pour Los Angeles, Golden State réussit à l’emporter et pour la première fois depuis très longtemps, Klay Thompson a été intenable. La décision s’est faite dans le dernier quart-temps avec un coup de chaud dont il a le secret : 33 points à 12/22 au shoot, 5/9 à 3 points, 5 rebonds. Il inscrit 1, puis 2, puis 3 shoots jusqu’à inscrire 16 points dans le moneytime. Stephen Curry terminera le boulot avec un joli layup, avant les ratés de Lebron James sur la ligne des lancers. Plus que le résultat, c’est l’ambiance qui aura marqué durant cette rencontre. On n’a jamais eu droit à un Lebron James vs Stephen Curry en playoffs, depuis que l’ancienne star des Cavs a changé de conférence. Cette nuit, le Chase Center a été en feu, comme on l’a rarement vu depuis que les Warriors jouent dans cette salle. Une bataille physique et mentale, des gros shoots et un finish à couper le souffle. Le chef termine à 24 points et 8 passes décisives, Kuminga s’en sort à 18 points, sans oublier les 19 points d’Andrew Wiggins, dont un shoot à 3 points important en fin de match, sur la tronche de Lebron James. Côté Lakers, Russell Westbrook termine 2ème meilleur marqueur de sa troupe avec 19 points.

Los Angeles a montré un esprit de résilience mais à l’heure actuelle, les victoires morales ne comptent plus. Les Lakers doivent gagner des matchs par tous les moyens. Cette nuit, les Clippers sont passés 8èmes et leur prochain match aura lieu face à Utah, on espère pour eux que Rudy Gobert ne sera pas de retour.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Lebron James officiellement meilleur scoreur de l'histoire NBA : "J'aime être capable d'inspirer tant de générations différentes"

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités