Les Lakers proches d'un comeback de feu pour le retour de Lebron James à Miami : le Heat a eu chaud mais se rapproche de la tête à l'Est
*
Connect with us

Actualités

Les Lakers proches d’un comeback de feu pour le retour de Lebron James à Miami : le Heat a eu chaud mais se rapproche de la tête à l’Est

Source Photo : Getty Images

Entre le retour de Lebron James à Miami et le remake des Finales NBA 2020, la rencontre entre le Heat et les Lakers était alléchante, même si Anthony Davis n’a finalement pas pu faire son retour. Au final, Jimmy Butler et ses potes sont repartis avec la win de justesse après avoir dominés la quasi-totalité du match.

Vous vous souvenez quand les Lakers ont été champions grâce à leur excellente défense en 2020 ? Ce temps semble révolu. Dés le début du match, Miami déroule facilement sans forcer. Ils s’imposent à l’intérieur contre des Angelinos très mous et pas impliqués défensivement. Jimmy Butler domine des deux côtés du parquet et le Heat prend alors les commandes de la rencontre en multipliant les assists pour les snipers à l’extérieur, quand Adebayo et Dedmon ne déboitent pas tout dans la raquette. 39 points inscrits pour les Floridiens dans le premier quart-temps. L.A décide alors de sacrifier la défense et de passer uniquement en mode attaque à travers son small ball avec LeBron James en pivot. En réalité, le King joue aussi bien meneur qu’à l’intérieur mais son agressivité permet à Los Angeles de ne pas se faire totalement détruire dès les douze premières minutes.

Le même rythme est imposé par Miami et l’écart atteint déjà les 20 points au début du deuxième. Aucune pression physique de la part des pourpres et ors en défense, tandis qu’en attaque la réussite des Lakers est parfaitement illustrée par les deux dunks manqués par Howard et Anthony, les airballs de toute l’équipe et les choix de Trevor Ariza sur l’ensemble du match. C’est une leçon défensive du Heat accompagnée d’une adresse des grands soirs : 11/17 à trois points avec un Butler qui continue de distribuer le jeu. Côté Lakers, on espère juste que l’adversaire rate son shoot ou son layup et on galope en contre-attaque. Scénario similaire au premier quart : les dernières minutes se concluent par un Lebron qui pousse. Il limite la casse, mais il y a déjà +17 à la pause. Le retour des vestiaires est compliqué. Miami ne se fait aucun souci et gère tranquillement son match avec un Jimmy Butler qui se met à scorer après avoir parfaitement joué le rôle du gestionnaire (12 points dans le 3QT). Il plie presque le match et brise les espoirs de revenir dans la rencontre des Lakers lorsqu’ils arrivent à enregistrer deux paniers consécutifs. L’envie n’est non plus vraiment là à Los Angeles qui n’arrive pas à placer un run pour espérer une remontada : beaucoup de tirs approximatifs, de pertes de balle, des absences défensives… C’est le même schéma qui se répète en boucle.

Mais, le Heat lâche du lest dans le dernier quart-temps et les Lakers réussissent leur comeback à la FTX Arena. Menés de près de 20 points pendant presque trois quart-temps, ils reviennent à 4 unités des hommes de Spoelstra à deux minutes de la fin du match (37-24 dans le 4QT). Grâce au leadership du King et à une défense enfin rugueuse, les rêves californiens ressurgissent. Tout sera gâché stupidement lorsqu’Avery Bradley est sanctionné pour un écran mobile avant que LBJ puisse déclencher une action et revenir à une possession à plus de 30 secondes du gong final. Les bonnes intentions sont arrivées trop tard du côté de LA. JB signe son 14ème triple-double en carrière : 20 points, 12 passes et 10 rebonds. Duncan Robinson a aussi sanctionné à trois points et termine meilleur scoreur du Heat avec 25 points à 6/11 de loin. Lebron (33 points, 11 rebonds) et Russ (24 points, 9 rebonds, 9 passes décisives) n’auront pas démérité en face, mais ce sont les individualités qui ont permis aux Lakers d’exister dans la rencontre pendant trop longtemps.

Le dernier quart-temps rassure le niveau de jeu des Lakers même si l’on attend plus de régularité sur une rencontre. Frank Vogel est toujours en danger et Los Angeles repasse en négatif. 30ème succès de la saison pour le Heat qui se positionne 2ème à l’Est derrière Brooklyn avec une victoire et une défaite de plus.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Et Lebron James rata les lancers pour pousser la prolongation à 2 secondes du buzzer...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités