Connect with us

Actualités

Donovan Mitchell fait péter la banque : extension de contrat max avec le Jazz d’Utah !

Source de l'image : Rick Bowmer/Associated Press.

Signe d’une relation de confiance réciproque, Donovan Mitchell vient de se voir offrir par le Jazz d’Utah une extension de son contrat rookie maximale. Performant depuis ses débuts en NBA, le chouchou des fans de la franchise de l’Utah devrait s’inscrire dans la durée dans sa région d’adoption et espère rapidement passer un cap.

À 24 ans seulement, Donovan Mitchell est déjà le patron de cette équipe du Jazz d’Utah depuis trois saisons. Performant dès son arrivée en NBA, l’arrière scoreur drafté en 13e position en 2017 par Denver et directement envoyé dans l’Utah par le biais d’un trade se voit aujourd’hui récompensé. En effet, on l’a appris par Adrian Wojnarowski d’ESPN vers 18 heures, renseigné par Ty Sullivan et Austin Brown de CAA Sports, les agents du joueur : Mitchell s’est entendu avec le Jazz sur une prolongation de contrat maximum pour un rookie. Le natif de New York touchera donc au minimum 163 millions de dollars sur cinq ans. Une somme qui pourrait atteindre 195 millions de dollars (la somme maximale) si Mitchell est nommé parmi l’une des équipes All-NBA lors des prochaines saisons.

Les négociations, entamées à l’approche de la dernière année de contrat rookie du joueur, ont abouti à la suite d’une ultime discussion ayant eu lieu dimanche entre les deux agents du joueur et le duo Dennis Lindsey-Justin Zanik, respectivement vice-président et general manager de l’équipe de l’Utah. Mitchell n’est d’ailleurs que le second membre de la classe de Draft 2017 à conclure une prolongation de contrat de la sorte avec son équipe, suivant de très près son compère De’Aaron Fox, s’étant lui aussi vu offrir un contrat pouvant atteindre les 195 millions de dollars sur cinq ans selon ses performances. On suit désormais l’évolution du dossier Jayson Tatum, lui aussi éligible et prétendant à une prolongation de contrat max, Bam Adebayo ne devant pas normalement pas être prolongé avant plusieurs mois par Miami.

Revenons-en au cas de Donovan Mitchell. Le jeune crack du Jazz est performant sur les parquets depuis son arrivée en NBA, prenons pour preuve ses statistiques en carrière : 22,7 points et 4 passes de moyenne en saison régulière. Lors de l’exercice 2019-2020, Spida a d’ailleurs une nouvelle fois progressé, gagnant en maturité mais surtout en impact. Ceci se traduit également sur le plan statistique, le joueur tournant à 24 points et 4,3 passes (son record en carrière) de moyenne tout en augmentant ses pourcentages (44,9% au tir, 36,6% à trois points et 86,3% aux lancers).

Pour autant, la période la plus impressionnante reste la campagne de playoffs 2020 de Mitchell dans la bulle NBA d’Orlando. Véritable patron, au sens propre du terme, du Jazz lors du premier tour de conférence ouest finalement perdu 4-3 face aux Nuggets, l’arrière aura livré un combat historique avec Jamal Murray. Auteur de 57 points lors d’un match 1 perdu de peu puis récidivant avec 51 pions lors d’un Game 4 cette fois-ci remporté, Mitchell aura prouvé lors de cette série qu’il pouvait porter sa franchises sur son dos, rejoignant des cracks tels que Michael Jordan et Allen Iverson grâce à ses performances hors normes.

Prêt à s’entraîner encore plus dur pour progresser sur le plan personnel et revenir plus fort l’an prochain, Mitchell n’aura pas à attendre jusque-là pour prouver qu’il a encore mûri. Dès la fin du mois de décembre 2020, le jeune homme très engagé pourra tenter de faire passer un cap au Jazz, en commençant par la saison régulière puis en enchaînant avec les playoffs au printemps 2021. Pour y arriver, il sera toujours accompagné de Rudy Gobert, à qui il a réussi à pardonner, de Jordan Clarkson, sixième homme important prolongé lors de la toute récente Free Agency 2020, et pourra compter sur le retour de Derrick Favors dans la raquette après un an chez les Pelicans.

Le Jazz d’Utah vient de réaliser un mouvement décisif pour son avenir avec cette prolongation de contrat de Donovan Mitchell. En sécurisant dans la durée la figure tutélaire de son projet depuis son arrivée en NBA en 2017, la franchise confirme qu’elle veut grandir à ses côtés et construira autour de lui lors des prochaines années. Un signe de confiance qui pourrait désormais se traduire sur les parquets dès décembre !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités