Connect with us

Actualités

Preview #30 – Cleveland Cavaliers : Collin Sexton et les Cavs en quête d’apprentissage

Source photo : ClutchPoints

La reprise de la NBA commence dans 1 mois jour pour jour, de quoi commencer les previews. Et on attaque avec les Cleveland Cavaliers. Plus de LeBron James depuis deux saisons, néanmoins quelques raisons de renouer avec le sourire même si les résultats ne sont pas là.

Contexte

Revenons rapidement sur l’exercice précédent. Un bilan de 19 victoires pour 46 défaites et une jolie dernière place à l’Est. Rien de surprenant puisque l’effectif manquait de talents et que les Cavaliers ne pouvaient pas forcément jouer plus haut. Un changement de coach en cours de saison, passant de John Beilein à JB Bickerstaff. Celui-ci aura légèrement redressé la barre avec cinq victoires en onze matchs avant l’arrêt de la saison. Par conséquent, les Cavaliers ont donc eu neuf mois pour bien se reposer, travailler et pour revenir en forme.

La recrue phare

Pas vraiment de recrue (pour le moment), on part ainsi en direction de la Draft et Isaac Okoro. L’ailier sélectionné en cinquième position est l’un des seuls joueurs pouvant parler défense dans ce roster. Isaac Okoro affirme lui-même être apte à défendre sur quasiment chaque poste grâce à son gabarit et son QI défensif. En revanche, il faudra se développer offensivement, l’ancien d’Auburn est très limité. Pas la peine de l’enterrer pour autant, ce n’est qu’un rookie. 

Review de l’effectif

  1. Dans le backourt, on y retrouve simplement les plus gros scoreurs de l’effectif. Avec Collin Sexton et Darius Garland, la jeunesse roule et est ambitieuse. Le meneur de jeu doit montrer des progrès, surtout dans la gestion du jeu. Scoreur naturel, il doit maintenant savoir guider l’équipe. Il en va de sa sa responsabilité, Darius Garland débute cette fois la saison à 110% et il faudra le servir dans de bonnes conditions. Les deux guards représentent l’avenir de la franchise et doivent se trouver une complémentarité pour le futur. 
  2. Dante Exum devrait être le backup attitré et on espère que les blessures le laisseront tranquille. Il ne sera jamais la star attendue mais son expérience est vitale pour son équipe et offre un profil assez différent des « deux petits » titulaires. Sa mission sera de tenir la baraque, Matthew Dellavedova ayant 89 ans.
  3. A l’aile, le rookie Isaac Okoro prend place et apportera cette dimension défensive. Titulaire ou pas titulaire ? Telle est la question. Autre homme important sur le poste 3, Cedi Osman est l’homme à tout faire de la franchise et son sens du collectif lui permet d’être le catalyseur. La vraie interrogation se nomme Kevin Porter Jr. Le garçon fait absolument n’importe quoi entre baston, drogue et on apprend même que l’ailier surdoué a failli clamser en s’endormant en voiture. Alfonzo McKinnie complètera mais qu’il se tienne prêt, il pourrait avoir sa chance, la saison est très longue, surtout pour des équipes de bas de tableau.
  4. Restera ou restera pas ? On ne parle pas d’Antoine Griezmann à Barcelone mais de Kevin Love. Bien loin de son niveau de Minnesota, il reste un solide joueur et surtout l’un des rares survivants du titre de 2016. Il peut apporter du 15/10 les doigts dans le nez et ce sera sans doute l’objectif, pour essayer de faire monter sa cote et tenter de partir dans une équipe compétitive. Derrière lui, Larry Nance Jr continue d’apporter et arracher le cercle dès qu’il le pourra. Si Collin Sexton pouvait plus lui lâcher le ballon, le fils du légendaire Larry Nance semble gâcher son talent quand on voit Jordan Clarkson s’éclater à Utah. Son talent athlétique est trop au-dessus pour être si peu utilisé.
  5. Les Cavs n’ont pu garder Tristan Thompson, pire encore, il est parti chez l’ennemi juré, les Celtics. Il n’a pas vu d’opportunité et c’est plutôt logique avec Andre Drummond qui a décidé de rester une année supplémentaire à Cleveland. Toujours en double-double, le pivot veut se moderniser mais il doit surtout se montrer plus efficace. Dre a un an pour décrocher le contre de sa vie. Jordan Bell essaiera de saisir une autre chance et on a bien l’impression que ce sera la dernière. Sachant qu’il se fait bouffer par Liz Cambage, superstar WNBA, on a du mal à le voir lutter contre les meilleurs pivots du monde. 

Le joueur à surveiller

La saison dernière, les gens ont beaucoup parlé de Collin Sexton à cause de son « beef » avec Kevin Love, mais ont tendance à oublier la progression chirurgicale du combo guard. Quasiment 21 points pour Collin Sexton grâce à un bon shoot et étant assez costaud sur le drive. Il s’impose véritablement comme le renouveau des Cavaliers grâce à son esprit de compétition et sa marge de progression peut s’annoncer énorme, s’il y met de la bonne volonté. Le numéro 2 de Cleveland doit réapprendre complètement le métier de meneur de jeu et c’est sans doute la plus grand difficulté.

Objectif

Les playoffs paraissent inaccessibles même avec le playin. Pour les équipes déjà candidates au lottery pick, il sera intéressant de savoir comment les « mauvaises équipes » vont gérer leur saison. Cleveland en fait sans doute partie. L’important pour eux est de développer les jeunes, une discours assez bateau mais essentiel pour la suite…

Les raisons de suivre les Cavaliers

  • La jeunesse : durant la saison, ça va manger des blowouts et des runs bien sales mais la jeunesse insouciante sera à coup sur un plaisir pour les yeux. Avec Collin Sexton et Darius Garland qui n’ont peur de rien, préparez vous d’avance aux concours de 1 vs 1. Kevin Porter Jr pourrait s’inviter à la fête s’il n’est pas enfermé à Fox Rivers.
  • Kevin Love : Comment ne pas se sentir triste après les déclarations du joueur ? On le voir s’éclater, prendre du plaisir et surtout montrer qu’il peut toujours être à un niveau de All-Star. Sans doute moins responsabilités pour faire confiance aux jeunes, on s’attend à quelques cartons.

Les contrats

*Team Option*qualifying offer 

La reprise NBA, c’est le 22 décembre et les Cleveland Cavaliers sont la première équipe à passer au crible. Une équipe jeune, qui doit apprendre et dont le présent ne semble pas important par rapport au futur que la franchise peut s’imaginer en tête. On attend essentiellement le backourt à un très haut niveau. Il est à la base du futur succès de la franchise.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités