Connect with us

Actualités

Et Donovan Mitchell marqua 57 points pour rien : Jamal Murray trop clutch en overtime, Denver remporte le match 1 de manière spectaculaire !

Quel kiff, mais quel kiff !!! Après tant de temps la NBA ne pouvait que nous offrir un spectacle pareil. Et que c’est bon. La dernière fois que les deux équipes s’étaient affrontées on avait eu droit à deux prolongations. On a à nouveau était gâté. Dans cette rencontre équilibrée deux hommes ont pris feu et Denver a su tirer son épingle du jeu.

C’était prévisible, les deux équipes commencent par s’observer. Les deux défenses sont très bien en place et les premières minutes ne sont pas prolifiques. Après le premier temps-mort le match s’emballe enfin. Jokic s’écarte de la raquette et quand Gobert ne défend pas sur lui, il a l’avantage de taille sur tous ses adversaires, 10 points pour lui dans le premier quart. Il prend rapidement le dessus dans son duel avec le Français. Dans cette première mi-temps, Rudy inscrit certes huit points mais ne prend que deux rebonds, et manque d’impact là où il pèse normalement énormément. Jokic souvent reculé, il n’est pas toujours présent dans la raquette ce qui permet aux joueurs des Nuggets de s’aventurer plus facilement dans la raquette. Denver est à 47% de près à la mi-temps contre 41% pour le Jazz.

L’autre duel de cette série oppose évidemment Donovan Mitchell à Jamal Murray. Discrets dans le premier quart, les deux joueurs prennent feu dans le second. Mitchell enchaîne step back, trois points sortis de nulle part et dunk pour égaliser après un run de 10-0. Murray répond du tac au tac et enchaîne avec douze points sans être interrompu pour redonner de l’avance à Denver. Lui aussi fait valoir toute sa panoplie, des trois points au jump shots, la réussite est présente. Donovan permet tout de même à son équipe de s’accrocher mais semble bien seul dans cette première mi-temps. Le collectif de Denver mène 59-52 à la pause.

Utah revient avec un tout autre esprit en seconde période. A l’image de Rudy Gobert qui met Michael Porter Jr. en PLS, le Jazz est bien plus déterminé et bien plus agressif. Le Jazz prendra même jusqu’à cinq points d’avance mais le retour de Jokic change beaucoup de choses. Il permet à son équipe de se ressaisir et une passe digne de la NFL replace son équipe en tête. Les deux équipes sont au coude à coude et la fin du quatrième quart temps est une ode au basket jouée par deux hommes. Il se dit même que si l’on touchait un des ces deux joueurs, on pouvait être victime d’une brûlure au troisième degré. Donovan Mitchell et Jamal Murray étaient littéralement en feu. Le premier avait déjà atteint son record en carrière cinq minutes avant la fin. Le second, sans doute jaloux du premier, s’est mis au diapason et lui a répondu coup pour coup. Des trois points spectaculaires, des dribbles, des actions clutchs… Que demander de plus ? Des prolongations ? Vous voulez des prolongations ? Pas de problème, suffit de demander à Rudy Gobert, histoire de changer un peu. Le Français défend parfaitement et à l’image de sa seconde période sur Jokic pour conserver l’égalité et envoyer les deux équipes en overtime. 

La prolongation est une formalité pour les Nuggets. Donovan Mitchell est passé en mode feu doux. Jamal Murray lui a décidé qu’il n’y aurait pas deux prolongations comme la dernière fois. Cinq minutes en plus c’est déjà suffisant et le Canadian assassine le Jazz à trois points. Victoire Denver 135-125. Mitchell finit avec 57 points, le troisième total le plus élevé de l’histoire des playoffs. Murray en plante lui 36 et prouve qu’il est toujours aussi clutch. Jokic termine lui avec 29 points et 10 rebonds.

Rendez-vous mercredi pour la suite, toujours à domicile pour les Nuggets, qui portés par leur public auront arraché cette victoire au bout du suspens… oh wait. Mais que cette série s’annonce palpitante, et avec ou sans public revoir du bon basket ça fait du bien.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités