Connect with us

Actualités

Démonstration de force de Utah contre Denver : Donovan Mitchell a cette fois reçu de l’aide, la série est relancée !

La série entre Jazz et Nuggets reprend ses droits. On s’attendait à nouveau à une rencontre disputée mais sans véritable explication, Denver est passé à côté de son match. Le Jazz s’est donc imposé sans trop forcer.

Comme lors du game one, le match débute sur des bases intensives mais cette fois-ci, la réussite est directement présente. Pas de round d’observation et deux équipes dans le vif du sujet. Le premier quart voit les deux équipes se rendre coup pour coup sans que personne ne se distingue vraiment, si ce n’est Jokic qui inscrit onze points dans les premières minutes.

Le second quart temps est une histoire de runs. Un premier de Utah, un autre de Denver pour recoller. Finalement, Utah termine la mi-temps sur un 20-6 pour prendre une belle avance. Ce qui fait la différence c’est comme souvent la réussite au tir. Avec plus de 50%, le Jazz profite parfaitement des espaces laissés par la défense de Denver pour s’aventurer vers le cercle ou prendre des trois points. De l’autre côté, les Nuggets sont beaucoup trop brouillon et irrégulier en attaque, à l’image de cette action où Denver ne prend pas moins de cinq rebonds offensifs sans toutefois parvenir à marquer. Si même en attaque ils n’y arrivent pas, l’affaire s’annonce compliquée. Encore plus compliqué quand Gobert est sur le terrain. Il permet à son équipe de dominer en défense grâce à son pouvoir de dissuasion dans la raquette. S’il ne prend qu’un rebond en première mi-temps, c’est parce qu’il est régulièrement écarté du cercle pour défendre sur Jokic. Mais sans compter les statistiques, son impact est bien plus important qu’au match aller. Son enchaînement contre sur Jokic, claquette au buzzer permet au Jazz de mener 61-48 à la pause.

Treize points d’avance pour le Jazz donc, mais un faible écart quand on connaît les qualités offensives en face. Denver revient bien, mais Utah ne se laisse pas faire. La problématique est toujours la même pour les Nuggets. Trop inefficaces en attaque, la défense ne se comporte pas mieux. Et dès que Denver enchaîne un ou deux paniers, ils sont punis derrière. Utah ne veut pas reproduire les mêmes erreurs et ne laissera jamais son adversaire revenir au score. Ce sont même le Jazz qui va réaliser ce run don avait tant besoin Denver en fin de troisième quart pour prendre jusqu’à 31 points d’avance. Ce qui a manqué à Denver en attaque ce n’est pas la réussite, qui est restée très correcte, mais c’est surtout le nombre de tirs tentés pas l’équipe qui aura été bien moins important que chez leurs adversaires. Seulement 27 paniers à trois points tentés contre 44 côté Jazz qui aura parfaitement réussi à contenir les offensives de Denver.

Une grosse défense et donc forcément une attaque en réussite pour se mettre très rapidement à l’abri. Donovan Mitchell encore lui et Jordan Clarkson sont les deux bourreaux qui empêchent les Nuggets de revenir dans le match. Avec 26 points en sortie de banc, Clarkson établit ainsi son record en playoffs. Mitchell termine avec trente points et n’aura pas eu besoin de forcer son talent. Denver aura été plombé par sa défense qui aura été trop légère aujourd’hui. Jokic malgré ses 28 points n’a pas fait assez d’efforts et Jamal Murray n’inscrit que 14 points. La satisfaction de la soirée pour Denver c’est Michael Porter Jr. Le rookie inscrit 28 points avec un 6/9 de loin et a démontré une véritable facilité à marquer. Le Jazz s’impose tranquillement 124 à 105.

Rendez-vous dans deux jours pour la confirmation de Utah ou le réveil de Denver. En tout cas ce match nous a un peu laissé sur notre fin mais il faut dire que le Jazz n’a laissé aucune chance à son adversaire. Un partout balle au centre dans la série.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités