Connect with us

Actualités

Pourquoi De’Aaron Fox peut toucher presque 200 millions de dollars sur son contrat ?

De’Aaron Fox reste à Sacramento pour les 5 prochaines années. On a peur à cause du front office mais leur désormais nouvelle mission est de bien l’entourer. Dans le pire des cas, leur meneur pourra se noyer dans une montagne de billets verts.

Le meneur de Sacramento a donc signé un contrat max, le premier de sa jeune carrière et surtout le premier de la free agency 2020. On aurait pu penser que Donovan Mitchell ou encore Jayson Tatum allaient être les heureux élus, rendez-vous en salle d’attente. Le contrat est mirobolant, il atteint les 163 millions de dollars MAIS. Oui il y a bien un mais et pour une fois, dans le bon sens. Ce sera le montant minimum que touchera De’Aaron Fox sur les 5 prochaines années. En effet, une clause est présente et en NBA, elles sont nombreuses. Celle-ci lui permettra de gagner jusqu’à 193 millions de dollars !! Pas une mince différence, 30 millions de dollars en plus sur l’addition ! C’est la première fois depuis… Chris Webber, qu’un joueur de Sacramento a réussi à avoir une telle prolongation aussi onéreuse. Ce sont les deux seuls joueurs de l’histoire des Kings à atteindre ce palier.

Pour gagner 193 millions de dollars, au lieu de 163 millions de dollars, il devra performer. Le natif du Texas est éligible à la « Rose Rule ». S’il remporte le titre de MVP comme Derrick Rose en 2011 (avant 7 ans d’expérience dans la ligue), il gagnera ainsi le droit d’atteindre ce fameux palier. Autre possibilité pour le jeune joueur, s’il est sélectionné dans la All-NBA 3rd team, il peut gagner 170 millions, sélectionné dans la All-NBA 2nd team, ce sera 183 millions et enfin 193 millions dans la première équipe. L’ancien pensionnaire de Kentucky ne doit pas penser à ça pour le moment car l’équipe est bien loin d’être compétitive. Le King de 22 ans a 5 ans devant lui pour mener son équipe au sommet.

Voilà donc les détails du contrat de De’Aaron Fox. Dans la soirée, on a aussi appris que Giles et Bogdanovic ne reviendront pas. Un sacré coup dur pour le meneur et les Kings en général.

Malika Andrews, superstar de la bulle : de la dépression à tête d’affiche à ESPN

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités