Donovan Mitchell a compris cette nuit que Darius Garland était un grand : on peut pas avoir des matchs comme ça tous les dimanches soirs ?
*
Connect with us

Actualités

Donovan Mitchell a compris cette nuit que Darius Garland était un grand : on peut pas avoir des matchs comme ça tous les dimanches soirs ?

Les Cavs et le Jazz ouvraient le bal cette nuit, plus précisément à 21h30. On a l’habitude d’avoir des matchs aussi hideux que les comparaisons entre Bruno Mars et Michael Jackson. Sauf que cette nuit, deux hommes avaient envie de faire du sale  : Darius Garland et Donovan Mitchell. Utah s’imposera d’une petite possession.

Quand il y a un point d’écart, shooter à 3 points ne sert à rien mais nous sommes en 2021. Darius Garland n’a commis aucune faute en fin de match, hormis son shoot bien trop lointain pour s’octroyer la victoire. Il a failli rentrer mais il y avait mieux à faire. Garland s’en voulait en fin de match et l’apprentissage passe par là. C’est facile à l’entraînement de mettre un shoot au buzzer, les conditions en match sont bien différentes. Mike Conley a eu un rôle important dans la dernière possession pour que son vis à vis prenne un shoot vraiment compliqué :

« Cette dernière possession, je savais que ça allait lui revenir parce que je connais J.B. comme entraîneur depuis un bon moment », a déclaré le garde du Jazz Mike Conley. « J’ai juste essayé de rester aussi haut que possible et de m’assurer que c’était contesté. Je lui ai dit (à Garland), c’était comme jouer contre moi-même. »

Darius Garland a fait un sacré match cette nuit : 31 points, 5 passes, 4 rebonds, 4 interceptions, 58% au shoot, 5 swishs à 3 points. Il tourne même à 24.6 points, 8.4 passes, 4.2 rebonds, 1.2 interception, 55% au shoot dont 56% à 3 points, 93% aux lancers sur les 5 derniers matchs. Outre ses chiffres absolument fous, c’est surtout l’abnégation du groupe qui a marqué lors de ce choc. Le Jazz aurait dû plier l’affaire mais les Cavs n’ont jamais rien lâché, jouant avec force et surtout un orgueil qu’on ne leur connaissait pas. Le duo Cedi Osman – Ricky Rubio a guidé la troupe à un comeback de 15 points. Bien qu’un brin croqueur, l’autre homme du match se nomme Donovan Mitchell. Après avoir vécu un début de match facile, les Cavs ont su s’adapter mais le joueur reste toujours un All-Star : 35 points à 12/21 au shoot, 4/8 à 3 points, 6 passes. On retiendra une phrase en conférence de presse, plutôt pleine de sens :

« Garland va être un sacré joueur », a déclaré Mitchell. « Je l’ai trashtalk tout le temps, mais je respecte son jeu. »

On est tous d’accord avec Spida et ce genre de reconnaissance est important, comme celle de Stephen Curry quelques semaines plus tôt. En pleine bataille pour le All-Star Game, Garland a sa place mais c’est un jeune joueur, il se doit de faire sa place et être présent dans les grands rendez-vous. Quoi qu’il en soit, il devrait être l’un des grands meneurs du futur.

Quand Collin Sexton a joué à 3 contre 5 en NCAA…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités