*
Connect with us

Actualités

Deuxème blowout de la soirée : Denver fracasse une équipe de Portland sans vie, Nikola Jokic toujours en mode MVP !

Malchanceux celui qui a regardé la NBA et qui n’a pas l’habitude. Après Toronto – Philadelphie, deuxième non match avec Denver et Portland. Victoire 124 à 98 et les Nuggets font plus de bruit que jamais, en espérant qu’ils puissent continuer sur leur lancée dans les années à venir.

Jouer au Pepsi Center n’est jamais facile, les conditions, le public, tout fait que les locaux partent avec un certain avantage. Portland a voulu prendre les choses en mains en changeant les duels directs. L’adaptation de Terry Stotts ne l’aidera pas en début de match en se prenant un 7-0 d’entrée. Et ce sera même la raison première de leur défaite Son équipe se met alors à jouer plus vite, souvent sur des possessions où la défense n’arrive pas à se replacer. C’est bien sur Lillard qui s’occupe de tout, retrouvant un semblant d’adresse, pas pour longtemps. De l’autre côté, Millsap fait un carnage sur Kanter, suivi par Evan Turner. Un changement tactique qui ne marchera pas, en témoignent ses 12 points dans le seul premier quart-temps. Petite anecdote, le joueur fait le ramadan et on lui souhaite bien du courage dans ces conditions. +6 avant d’attaquer le 2èmeDenver repart très fort avec Will Barton qui retrouve de l’adresse, avec Paul Millsap toujours aussi fringuant au poste bas. Il faudra attendre Damian Lillard encore une fois, pour calmer l’hémorragie et repasser sous la barre des 10 points. Les Blazers le savent, il faudra réaliser le match parfait ou presque, afin de survivre au Colorado, ce qu’ils n’arriveront pas à faire. C’est alors que Jamal Murray en profite pour prendre feu en prenant shoot compliqué sur shoot compliqué. 9-0 en cours et surtout une fin de 2ème quart-temps de feu, avec notamment le shoot à 3 points avec la faute de Paul Millsap. Les Nuggets rentrent au vestiaire sur le score 65 à 47, soit le plus gros écart de la série jusque là.

« Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises ». Les joueurs de Portland auraient-ils regardé trop Harry Potter. Car pour être mauvaises, elles sont mauvaises les intentions. Les 5 premières possessions vilaines avec des isolations pour Damian Lillard et CJ McCollum. En plus de ça, aucune défense et les Nuggets font le trou avec 25 points d’écart, pendant ce temps, Jamal Murray se croit au playground. Damian Lillard rentrera quelques paniers en fin de QT et les Blazers se font démonter (-27) avant d’attaquer le 4ème. Malgré un écart conséquent, Mike Malone ne veut pas prendre de risques et remet ses stars en jeu, surtout que la seconde unit de Terry Stotts fait plutôt un bon boulot. Jokic se montre très agressif, peut être trop car il va péter les plombs seul. Leonard s’est jugé trop physique et se voit siffler une flagrante drolissime. Il n’empêche que Jokic terminera la rencontre avec 25 points, 19 rebonds et 6 passes. Mais le vrai homme du match se nommait Millsap. Auteur de 24 points, il a vraiment donné le ton en début de match avant que le du Murray – Jokic enflamme tout. Le meneur de jeu finira quant à lui à 18 points.

Ils ne sont pas les seuls à avoir pesé.  De Harris à Craig, en passant par Barton, les Nuggets ont été solides collectivement. Les 22 points de Lillard ne seront pas suffisants et le collectif a été très vilain, sans parler de leur défense poreuse. Il faudra gagner le game 6, sous peine d’être éliminé. Pas une mince affaire.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités