*
Connect with us

Actualités

Des Bucks records détruisent en un quart temps le Heat : Jimmy Butler er sa clique peuvent commencer à paniquer

C’était l’heure la revanche pour le Heat, après la défaite initiale en overtime samedi soir. Malheureusement pour les hommes d’Erik Spoelstra, tout ne c’est pas du tout déroulé selon les plans. Le retour en Floride est vital pour la survie du finaliste de l’an passé.

Le match entre Bucks et Heat apparaît serré sur le papier. Les deux effectifs sont toujours au complet, et tout le monde semble motivé pour nous offrir un beau spectacle. Sauf que les Bucks ont décidé de mettre les deux pieds sur l’accélérateur pour écraser Miami. Un début de match qui donne le ton, 15-2 en 5 minutes. Giannis Antetokounmpo (31 points) prend toute la place dans la raquette et rentre même un 3 points. Khris Middleton (17 points) et Jrue Holiday (11 points) s’amusent au milieu de la défense apathique du Heat. C’est alors que fait son entrée le facteur X de la soirée, Bryn Forbes. L’ancien Spurs se prend pour un mix entre Stephen Curry et Reggie Miller et plante 4 3 points de suite pour assassiner Miami. Une pluie de tirs primés tombe sur les hommes d’Erik Spoelstra. Pat Connaughton, Brook Lopez, Bobby Portis, tout le monde met la main à la pâte. En face, seul Dewayne Dedmon (19 points) est dans son match. Une avalanche insurmontable pour le Heat, 46-20 à la fin du premier quart temps, le match est déjà plié.

La suite de l’affiche tant attendue ne sera qu’une longue succession d’échanges de paniers avec une intensité contestable. Duncan Robinson essaye de redonner un micro espoir aux fans, mais Bryn Forbes (22 points) remet le couvercle encore une fois. Le jeu des Bucks est magnifique dans son efficacité et son collectif. La balle passe entre toutes les mains, rares sont les shoots qui ne viennent pas d’une passe décisive, et tout le monde est impliqué par le système de Budenholzer. Milwaukee maintiendra une trentaine de points d’avance tout le long du game, permettant aux titulaires et notamment à Giannis de reposer son bras (toujours bandé) sur le banc. Les 30 minutes syndicales pour le Greek Freak mais sans forcer. Le bout de l’effectif finira le travail tranquillement pour les Bucks, on verra même le français Axel Toupane faire son entrée pour les 5 dernières minutes, pour une victoire 132-98. Record de franchise à 3 points en playoffs pour les Bucks (21), domination extrême, Heat sans solutions, bienvenue dans l’enfer du Wisconsin.

Il faut maintenant se ressaisir très rapidement pour le Heat sur les deux matchs à la maison. Car si Jimmy Butler et les siens craquent encore, la série pourrait aller à une vitesse que personne n’avait prévu.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Un prêté pour un rendu, Jimmy Butler va envoyer la sauce au shoot lors du match 3

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités