DeMar DeRozan continue de s'énerver en ce mois de février : 35 points sur la tronche des Wolves avec un énorme 4ème quart-temps, ça commence à devenir un classique
*
Connect with us

Actualités

DeMar DeRozan continue de s’énerver en ce mois de février : 35 points sur la tronche des Wolves avec un énorme 4ème quart-temps, ça commence à devenir un classique

DeMar DeRozan joue un basket stratosphérique cette saison et encore plus maintenant, puisque son mois de février est pour le moins injouable. Peu de joueurs ont réussi à être un tel niveau sur un mois entier, de quoi le replacer dans le top 3 des joueurs candidats pour le titre de MVP. Il tourne cette saison à 27.5 points à 51.2% au shoot, 34% à 3 points, 5.2 rebonds et 5.1 passes. Les Bulls sont 3èmes à l’est.

Pendant que ça bougeait chez les Bucks, Sixers et Nets, 3 candidats au titre, c’était plutôt calme chez les Bulls lors de la trade deadline. DeMar DeRozan a été incroyable cette nuit avec une nouvelle performance digne de son prime : 35 points, 6 rebonds et 6 passes décisive, sans perdre aucun ballon et en rentrant plus de 60% de ses shoots. 35 points, c’est aussi sa moyenne sur le mois de février, preuve de son « intouchabilité » en ce moment. Il fait partie des 4 joueurs de la ligue à tourner à plus de 27 points, 5 rebonds et 5 passes. Il est seulement le 2ème joueur de l’histoire des Bulls à planter 35 points sur au moins 4 matchs consécutifs. On vous laisse deviner qui est le 1er à avoir réussi telle performance et non ce n’est pas Mariah Carey. Comme à son habitude, son show prend place dans le dernier quart-temps avec 16 de ses 35 points dans cette période. Le clou du spectacle va avoir lieu en toute fin de match. Patrick Beverley le cherche et va finir par le trouver. Sur une action au poste bas, DeRozan joue l’isolation et inscrit un fadeaway sur sa tronche. La réaction de Beverley ? Remplie de seum surtout que son adversaire direction va lui dire « T’es trop petit ». Alex Caruso et Lonzo Ball manquent terriblement depuis leurs blessures respectives, ainsi cette victoire fait du bien, il s’agit de la 2ème de suite après avoir perdu 2 fois de suite à la maison.

Chicago a remporté la rencontre 134 à 122 et pourtant le match a été au combien serré. On a eu droit à un duel de génération entre DeMar DeRozan et Anthony Edwards, complètement en feu. En première mi-temps, il fait ce qu’il veut de la défense, en la prenant de vitesse grâce à ses changements de direction. Il termine à 32 points et Karl-Anthony Towns finit à 27 points. Beaucoup d’agressivité chez les Wolves, qu’ils vont finir par perdre au fur et à mesure de la rencontre. Pourtant, Zach LaVine n’est pas dans son match (12 points) mais Nikola Vucevic assure comme si souvent en 2022 (26 points, 8 rebonds et 7 passes). Minnesota craque vraiment dans le dernier quart-temps. Alors qu’ils mènent 100 à 97 à 10 minutes de la fin, les Bulls vont claquer un 15 à 2 rédhibitoire. Outre DeMar DeRozan, Coby White ne peut pas être stoppé à son tour, avec 12 de ses 22 points dans le dernier quart-temps et surtout 6 paniers à 3 points, son record en carrière. Autre joueur à avoir su tirer l’épingle de son jeu, un certain Javonte Green : 23 points et 4 rebonds. 2 victoires de suite pour les Bulls et c’est le moment de continuer cette série puisqu’ils joueront 5 matchs de suite à la maison et ne partiront qu’à l’extérieur en mars prochain, pour affronter Miami, l’actuel 1er de la conférence est. A noter que le break du All-Star aura lieu la semaine prochaine.

DeMar DeRozan continue de choquer son monde alors qu’il a déjà mis la barre très haute. Il faudra au moins ça et une bonne dose de victoires pour espérer gagner le titre de MVP cette saison. C’est le moment où jamais, d’autant que la conférence est se renforce de manière monstrueuse.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités