Connect with us

Actualités

Depuis 12 ans, les Celtics de 2008 sont toujours connectés : enfin tous sauf Ray Allen

Source de l'image : Mark Seliger.

Les anciens des Boston Celtics sacrés champions NBA en 2008 conservent un contact très régulier par le biais d’un groupe de discussion commun, enfin presque tous sauf Ray Allen…

Comme l’a révélé la journaliste Jackie MacMullan d’ESPN au sein d’un long article intitulé « Inside the 2008 Celtics’ group-text thread that is still active today« , la grande partie du noyau dur du groupe des Boston Celtics sacré champion NBA en 2008 garde un contact très régulier. C’est par le biais d’un groupe de messages que Kevin Garnett, Paul Pierce, Rajon Rondo, Tony Allen, Kendrick Perkins et leur ancien coach Doc Rivers prennent très régulièrement des nouvelles les uns des autres et de leurs familles respectives. Comme le confirme Rivers au sein de l’article, un lien fort reste présent entre chacun d’entre eux :

« C’est le groupe le plus soudé que j’ai jamais connu. C’est étonnant de voir combien de fois nous nous tendons encore la main quand quelque chose de bien se passe ou même quand les choses ne vont pas très bien. Il y avait un véritable élan familial dans ce groupe que je chérirai toujours. C’était très spécial, à quel point ils se protégeaient les uns les autres. C’est ce que tout entraîneur voudrait avoir pour son équipe« .

Cette discussion commune, lancée sur une idée de Doc Rivers au moment des fêtes de fin d’année 2011 avec un simple « Joyeux Noël » à l’ensemble du groupe présent en 2008, avait pour but de raviver les liens après quelques départs. Cette technique a d’ailleurs parfaitement marché, permettant un premier contact entre Rivers et Perkins après une période de froid entre les deux hommes. Pour cause, le pivot avait très mal pris d’avoir été transféré au Thunder d’Oklahoma City en février de la même année mais avait été touché par cette initiative :

« C’était agréable d’avoir des nouvelles de Doc. Et en me tendant la main comme ça, ça a commencé à faire réagir tout le monde. Comme d’habitude, KG était le plus bruyant. Il m’a dit dans son premier texto : ‘Ne commence pas à être trop à l’aise dans l’Oklahoma, Perk. Tu sais où se trouve ta vraie famille’.« 

Par la suite, on apprend également que les plus actifs du groupe restent les joueurs retraités dont font partie Paul Pierce, Kevin Garnett, Tony Allen et Kendrick Perkins. Tous grands amateurs de trash-talking, ces derniers échangent les amabilités et se retrouvent très souvent à Los Angeles pour discuter et profiter ensemble de leur après-carrière. De son côté, Rajon Rondo, le meneur des Los Angeles Lakers, est logiquement beaucoup moins présent dans la conversation dès que la saison NBA a débuté, tout comme Doc Rivers, entraînant aujourd’hui les Los Angeles Clippers. Ce dernier avoue malgré tout lire les commentaires de ses anciens protégés chaque soir avant d’aller au lit.

Cependant, un absent de marque devrait directement vous sauter à l’oeil : Ray Allen. L’arrière shooteur n’est en effet pas membre de ce groupe puisque étant encore très mal vu par certains de ses anciens coéquipiers. Son départ pour les rivaux du Miami Heat à l’été 2012 aura été beaucoup plus mal vécu que les autres départs (dont celui de Tony Allen aux Memphis Grizzlies à l’été 2010). Au moment de son départ, les deux autres membres du « Big Three » (Garnett et Allen), mais aussi le jeune Rondo l’avaient en effet publiquement désavoué, créant un gouffre que Doc Rivers essaye toujours de boucher aujourd’hui :

« La meilleure partie de ce groupe et, je suppose, la pire partie aussi, c’est qu’ils sont tous des compétiteurs. Ils étaient convaincus qu’aucun ne pouvait quitter cette famille. Si vous le faites, vous êtes un paria. Et si vous allez chez un rival, alors là, vous êtes un paria extrême. C’est ce qui s’est passé avec Ray, et au fil des ans, nous avons tous continué en NBA, ces règles étaient toujours en vigueur. Si vous faisiez un mouvement qui affectait le groupe, vous aviez des explications à donner. ».

Le groupe aura également connu quelques frictions au moment où Perkins choisira de rejoindre les Cleveland Cavaliers de LeBron James au lieu de retrouver son ancien coach aux Los Angeles Clippers en 2015, ou encore au moment des différentes oppositions entre Rondo et Rivers, ce dernier pouvant être passablement énervé par l’attitude provocatrice de son ancien meneur. Pour autant, grâce à cette conversation commune, à présent, chacun garde une relation saine et sans arrière-pensée envers les autres. La preuve : comme l’a révélé Perkins à la journaliste d‘ESPN, ces derniers jours, les discussions tournaient autour de possibles projets de podcast et de restaurant en commun. Affaire à suivre post-confinement…

Kendrick Perkins aura défini de la plus simple des manières le but de ce groupe de discussion entre anciens membres des Celtics : « C’est ainsi que nous sommes restés connectés, à la meilleure partie de notre fraternité qui n’est jamais morte. ». Et puis tant pis pour Ray Allen, seule véritable pièce majeure du groupe champion NBA en 2008 à être écarté…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités