*
Connect with us

Actualités

Débuts compliqués pour Victor Oladipo mais l’arrière garde la confiance : « je pourrais faire un 0 sur 1000 »

Source photo : YouTube

Sur le papier, on ne s’attendait pas à ce que les Pacers galèrent autant au retour de Victor Oladipo, avec un All-Star et un meneur intelligent à ses côtés. Or, ce n’est pas la même chose sur les parquets, et c’est normal ! L’arrière ne peut pas revenir un des meilleurs joueurs de la ligue du jour au lendemain. 

Le retour de Victor Oladipo fut l’un des moments les plus attendus de la saison, car Indiana était une équipe excitante sans lui, alors si vous rajoutez un All-Star, la hype sera d’autant plus présente. Surtout que son duo avec Malcolm Brogdon pourrait faire des ravages tant défensivement qu’offensivement. Sauf que pour l’instant, on reste au conditionnel…

Car effectivement, l’arrière est de retour depuis trois matchs et le bilan n’est pas bien beau : une victoire, deux défaites et une maladresse folle. Outre son shoot clutch lors de son retour, Victor Oladipo enchaîne les shoots ratés et au final, c’est 21% au tir dont 14% à trois points. Cependant, l’arrière des Pacers n’est pas vraiment inquiet. 

Je vais continuer à tirer, peu importe ce que les gens disent ou écrivent sur moi. Ne vous inquiétez pas de mon niveau d’agressivité. Je pourrais faire un 0 sur 1 000. J’ai travaillé trop dur pour ne pas être agressif. Évidemment, j’ai été absent un an, mais je vais continuer à prendre des bons tirs, avec confiance, et ça finira par tomber dedans. C’est vraiment différent. C’est un ajustement difficile parce que c’est dur d’être agressif sur une période aussi courte. Tu rentres, tu lèves la tête, et il ne reste qu’1 minute 30 à jouer. Mais en même temps, il faut être intelligent, prendre son temps et trouver le rythme. 

Bon, ça sert à rien de tirer la sonnette d’alarme étant donné que Victor Oladipo n’est pas en rythme, a passé douze mois loin des parquets, est limité à 24 minutes (jusqu’au All-Star Break), et surtout qu’il est dans un rôle auquel il n’est plus habitué, à savoir en sortie de banc. Et attendant, les Pacers s’écartent de plus en plus du top 4…

De toute façon, le plus important est la post-season et lorsqu’il aura bien récupéré, qu’il sera le vrai Victor Oladipo, les Pacers vont poser d’énormes soucis. Il reste donc cinq matchs (et pas des moindres) avant la petite pause de février eu retour de ce break, l’évolution de la star d’Indiana sera à suivre attentivement.

Nous nous sommes tous enflammés lorsque Victor Oladipo a planté le shoot de l’égalisation pour son retour et pourtant, c’est l’arbre qui cache la forêt. Dipo est maladroit, mais Dipo garde confiance. Comme disait Kobe : « Je préfère finir à 0/30 qu’à 0/9 ».

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités