Connect with us

Actualités

Coach du mois : Nate McMillan et sa défense, Mike D’Antoni et son…James Harden

Source photo : USA Today

Comme tous les débuts de mois, c’est l’heure des trophées mensuels, et on débute par les coachs du mois. Et pour le mois de décembre, c’est Mike D’Antoni qui a remonté la pente après un premier mois compliqué ainsi que Nate McMillan et sa défense de fer qui sont mis à l’honneur. Rien à dire, c’est logique même si Mike Malone avait son mot à dire à l’Ouest.

Commençons tout d’abord par le coach du mois de la conférence Est : Nate McMillan. Le bilan des Pacers est excellent avec douze victoires pour trois défaites. Le pire dans tout cela, c’est que si on combine les trois défaites, Indiana totalise cinq points, c’est à dire que ses joueurs ont perdu de trois points à Toronto, de un point contre les Cavs et de un point contre les Kings. Pas mal non ?

Ah oui au fait, le coach des Pacers a disputé quelques rencontres sans son franchise player en la personne de Victor Oladipo. Toutefois, le plus impressionnant est la défense de ses hommes sur ce mois : ils ont en effet limité leurs adversaires à 42% au tir et à 32% à trois points. Il y a également eu une série de sept victoires consécutives.

A l’Ouest, c’est ni plus ni moins que Mike D’Antoni qui fut nommé coach du mois. Là encore, c’est logique avec un bilan de onze victoires pour quatre petites défaites. Les Rockets ont remporté leur cinq derniers matchs et dix des onze dernières rencontres. Dans un autre milieu, on appelle ça une remontada d’autant que les Texans étaient en mauvaise posture en commençant le mois.

Parmi les choses à retenir, il y a une énorme défense sur les tirs à trois points car effectivement, ils ont maintenant leurs opposants à moins de 32% longue distance, et à l’inverse, les fusées en inscrivaient quasiment six de plus que leurs adversaires, avec notamment un record à la clé (26 trois points inscrits).

Voilà donc pour les coachs du mois. C’est la deuxième fois que Nate McMillan remporte ce trophée dans sa carrière (après avril 2017) et c’est logique avec cette défense incroyable et Victor Oladipo parfois absent. Quant à Mike D’Antoni, il a déjà remporté quatre fois ce trophée…avec les Rockets. Il réalise cela sans Chris Paul, tout de même.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités