Connect with us

Actualités

Cinq de départ All-Time des Pistons : ça joue dur dans le Michigan

Source photo : The Times Herald

L’arrêt de la saison permet d’avoir du recul sur l’exercice en cours mais aussi d’étudier un peu plus le passé et donc l’histoire des différentes franchises. Ainsi, j’ai décidé de vous proposer le 5 de départ All-Time des Pistons.

Meneur de jeu – Isiah Thomas : le choix ne fut pas si facile. Il est difficile de ne pas penser à Chauncey Billups mais quand en face de lui se présente l’un des meilleurs meneurs de l’histoire, ainsi que le meilleur joueur de la franchise, le doute n’est pas permis. Et le pire dans tout ça, c’est qu’on ne retrouvera pas un talent aussi bon dans le michigan avant longtemps, pour ne pas dire jamais. Hall of famer, 12x All-Star, 2 fois champion, MVP des finales, on en passe et des meilleurs, il est impossible de lutter.

Arrière – Joe Dumars : pour ce poste aussi, ce fut encore moins évident. Richard Hamilton a son petit mot à dire. Scoreur invétéré, il était le meilleur marqueur de son équipe durant l’ère de Detroit dans les années 2000. Il a été All-Star 3 fois mais quand on pense Pistons, l’un des premiers noms qui ressort est inévitablement Joe Dumars. Un défenseur élite, mais surtout un All-Star 6 fois et aussi très solide en attaque, bien que sous-estimé. Il sera aussi élu MVP des finales. Puis que dire de son amour pour le maillot avec 13 saisons à Detroit.

Ailier shooteur – Grant Hill : le débat n’a pas lieu d’être, les regrets si. Rookie de l’année avec Jason Kidd, il tourne à 20 points dès sa première saison et est invité au ASG (5x  sélectionné chez les Pistons), cela posait le talent du garçon. Malheureusement, il n’arrivera pas à mener Detroit assez haut. Grant a beau être l’un des meilleurs joueurs de la ligue, il sera constamment éliminé au 1er tour, pire encore, les Pistons ne se qualifient même pas parfois. Il n’aura connu qu’une vraie saison de blessure dans le michigan. En partant à Orlando, sa carrière ne sera plus jamais la même.

Ailier fort – Dennis Rodman : impossible de ne pas penser Rodman quand évoque les Pistons. Il avait pourtant de la concurrence avec Rasheed Wallace et Bailey Howell. Le cher Dennis passera chez les Pistons de 1986 à 1993. Il y est champion 2 fois, ainsi que meilleur défenseur (2 fois aussi), sans oublier deux sélections au All-Star Game en 1990 et 1992. Il est surtout l’âme de cette équipe. Il était jeune, timide, avant qu’il devienne l’homme fou des Chicago Bulls.

Pivot – Bill Laimbeer : pour beaucoup, le choix semble logique à souhait et pourtant, ce n’est pas aussi simple. Il y a d’abord Ben Wallace, l’un des meilleurs défenseurs de l’histoire et l’homme qui a stoppé Shaq par deux fois en playoffs (2004 et 2007). Puis il y a aussi Bob Lanier, cette machine à 20/10, multiple All-Star. Mais comme on ne cesse de le répéter, un classement par franchise est différent d’un classement all-time. La symbolique d’une équipe est très importante et impossible de ne pas mentionner Laimbeer sans les Pistons. 2 fois champion et 4 All-Star avec cette même équipe, il était l’homme le plus détesté du pays à cause de sa dureté et ses sales coups.

C’est ainsi que s’achève notre starting five all-time des Detroit Pistons. Comme d’habitude, on attend vos réactions et vos propres 5 de de départ.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités