Cible d'autres joueurs NBA, parfois à la limite de l'insulte, Rudy Gobert se confie : un grand joueur mais un homme encore plus grand
*
Connect with us

Actualités

Cible d’autres joueurs NBA, parfois à la limite de l’insulte, Rudy Gobert se confie : un grand joueur mais un homme encore plus grand

Il y a le trashtalking, le chambrage et la méchanceté gratuite. Rudy Gobert prouve au fur et à mesure des années qu’il fait partie de la crème de la ligue et pourtant, beaucoup de joueurs égratignent la valeur du français. Pour la première fois, le pivot du Utah Jazz s’exprime à cœur ouvert au micro de Taylor Rooks.

Est-ce qu’on reprochait à Ben Wallace de ne pas être le futur Hakeem Olajuwon ? Pas vraiment. Rudy Gobert possède le même profil et pourtant, les critiques sont omniprésentes. Clashé pour n’avoir pas un gros répertoire offensif ou car il a dû mal à défendre au-delà la ligne à 3 points. On parle quand même d’un gars invité 3 fois au match des étoiles, sans oublier ses 3 titres de meilleur défenseur de l’année. Premier détracteur, un certain Draymond Green. On frôle l’hypocrisie puisque le joueur ne lui dit rien en face, pire encore, il fait ami-ami :

« Notre relation se résume à ce qu’il dit sur moi  car je ne parle pas de lui » explique Rudy Gobert à Taylor Rooks du Bleacher Report. Quand je le vois en personne, il est toujours très sympa et respectueux. Tant que ça reste comme ça, vous savez… »

La NBA est une ligue pour le show, et c’est quelque chose de très américain. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou à la radio voire même à la télé, Rudy Gobert est conscient que les fans mais aussi les joueurs n’hésitent pas à le critiquer, quitte à être virulent. Gobert préfère boire le verre à moitié plein et prend cela comme une marque de respect. Il pourrait répondre et rentrer dans le trashalking mais ce n’est pas dans sa nature. Certains le qualifieront de trop gentil :

« Je ne parlerai jamais mal de quelqu’un. Je respecte tous ces joueurs. Maintenant, si on me manque de respect en face à face c’est différent. Mais on peut dire ce qu’on veut sur moi. À chaque fois que je parle de Draymond ou de quelqu’un , je montre du respect. Si ces gars veulent me manquer de respect, c’est leur choix. »

Rudy Gobert a une relation de vilain petit canard et si ça passait mal il y a quelques années, le pivot de Utah a gagné en maturité depuis et c’est tout à son honneur. Les critiques à son égard ne resteront pas, contrairement aux distinctions personnelles.

L’instant série : pourquoi Will Smith portait des Air Jordan dans le prince de bel air ?

4 Comments

4 Comments

  1. Pingback: Rudy Gobert a voulu être fair play avec Julius Randle mais ce dernier l'embrouille : mais que se passe t-il chez l'intérieur cette saison ?

  2. Pingback: Rudy Gobert a voulu être fairplay avec Julius Randle mais ce dernier l'embrouille : mais que se passe t-il chez l'intérieur cette saison ?

  3. Pingback: Rudy Gobert démolit à son tour l'organisation des jeux olympiques et ne compte pas y jouer si les bons choix ne sont pas pris

  4. Pingback: Quand Draymond Green balance des mythos sur Evan Fournier et Rudy Gobert dans la presse

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités