*
Connect with us

Actualités

Charles Barkley allume Ben Simmons sur sa demande de trade

L’affaire Ben Simmons est sur toutes les lèvres et concerne particulièrement Charles Barkley, en tant que média mais aussi ancien joueur et surtout légende des Sixers. Avec son franc parler, il n’est pas d’accord mais alors pas du tout d’accord avec le jeune joueur.

Charles Barkley a au moins le mérité d’être franc. Il ne comprend pas Ben Simmons, non pas pour sa demande de transfert mais ses agissements. On peut le remarquer à travers les années, Chuck ne pige pas pourquoi les joueurs se plaignent, en gagnant autant d’argent. Que ce soit pour ne pas jouer les back to back, les demandes de transfert ou autre. Concernant Ben Simmons, il va même plus loin, il pense que c’est de la grosse m*rde et que Ben  agit comme un enfant. Pour rappel, la star des Sixers a demandé son transfert et ne compte pas se présenter au training camp de Philadelphie en cas de non trade :

“Laissez moi mettre les choses au clair. Nous t’aimons assez pour te donner 200 millions. La seule chose que nous te demandons c’est d’être un bon joueur. Nous te disons « shoote » et il est énervé et il veut quitter la ville ? C’est de la m*rde. »

Par le passé, beaucoup de joueurs ont forcé leur transfert, Charles Barkley le premier. Toutefois, les dramas se multiplient de plus en plus ces dernières années et si on peut comprendre que les joueurs veulent partir, ils ont un contrat à assumer jusqu’à leur trade. Ben Simmons est en droit de demander son transfert mais si aucun deal n’est trouvé, il en va de sa responsabilité d’aller sur le terrain et jouer. Durant le dîner annuel des Sixers, Charles Barkley a pu parler avec des membres actuels et passés de la franchise et a expliqué ce qu’il dirait à Ben Simmons, s’il était là :

« Il y avait quelques GM là-bas. J’ai dit « Je vais appeler Ben Simmons ». Si tu veux être échangé, c’est bien. Nous ne te trahirons pas. Nous n’allons pas t’échanger là où tu veux être échangé. Nous ne prenons pas 25 cents par dollar. J’ai entendu tous ces imbéciles parler de qui avait un effet de levier. Non, nous avons un effet de levier car nous devons te payer. Si nous n’obtenons pas l’accord que nous voulons, tu joueras ici à Philadelphie. « La seule chose que nous t’avons demandé de faire, c’est de shooter  ce foutu ballon. Et maintenant tu es en colère parce que nous te disons, « tu dois tirer ». Je ne valide pas ça. »

Au moins c’est fait. Charles Barkley en a marre de ces joueurs qui se plaignent. On peut au moins lui reconnaître ça, la légende des Suns est connu pour son franc parler et préfère ne pas jouer aux hypocrites.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Quand Charles Barkley compare Rich Paul et Klutch Sports à une sorte de mafia

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités