Connect with us

Actualités

Bronny James plus petit que prévu, les mensurations officielles du fils de LeBron sont connues

Source photo : Source photo : David Berding/Getty Images

NBA – À l’occasion du NBA Draft Combine, le grand rendez-vous annuel pré-draft devenu obligatoire dans le nouveau CBA, Bronny James, comme tous ses concurrents, a été analysé au peigne fin par les scouts des franchises NBA. Premiers chiffres à retenir, la taille, le poids et l’envergure du fils de Lebron.

Déclaré apte à jouer en NBA par les médecins, un peu moins d’un an après son accident cardiaque qui avait mis en péril son avenir sportif, Bronny James va tenter d’obtenir une petite place en NBA cet été. Alors qu’il était possible qu’il retire son nom de la Draft 2024, le guard des Trojans de l’USC devrait finalement bien le conserver parmi les inscrits et espérer être appelé les 26 ou 27 juin. Première étape avant l’objectif final, le NBA Draft Combine, afin d’en savoir un peu plus sur le profil physique et technique de chaque joueur.

Autour des Ron Holland, Alex Sarr, Matas Buzelis ou Reed Sheppard, tous attendus parmi les premiers appelés selon la Mock Draft d’ESPN, Bronny James ne figure quant à lui pas dans la prédiction du grand média US. Et ses premiers chiffres de taille, poids et envergure ne jouent pour le moment pas en sa faveur : 1m87 (sans chaussure) pour 95 kilos, et une envergure de 2m01. Malgré une détente verticale plus qu’intéressante.

Pas très grand pour un joueur NBA, d’autant plus que Bronny avait été mesuré à 1m93 par USC. Un déficit de 6 centimètres, qui peut valoir plusieurs millions, alors que les joueurs avaient habituellement la tendance à gonfler de quelques centimètres leur taille réelle. Concrètement, ses dimensions rappellent celles de Ja Morant (sans les mêmes capacités physiques) et de Damian Lillard (sans la même adresse au shoot). James doit même rendre 1 centimètre aux deux meneurs All-Star même s’il est plus tanké qu’eux (79 kilos pour Morant, 88 pour Lillard). Des dimensions pas très rassurantes pour le fils du King. Il reste encore quelques jours à Bronny James pour tenter d’impressionner les scouts NBA lors de la semaine à Chicago, alors qu’Alexandre Sarr s’est lui plutôt montré à son avantage.

Déclaré apte à jouer en NBA après son ennui cardiaque en 2023, Bronny James participe actuellement au NBA Draft Combine, l’une des grandes messes pré-draft pour en savoir plus sur les nouvelles têtes à venir dans la Grande Ligue. Premiers chiffres, les dimensions de chaque joueur. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les premiers chiffres ne jouent pas en la faveur de Bronny, qui a encore six semaines pour convaincre.

Bilal Coulibaly plongé dans le grand bain du trashtalk médiatique

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Bronny James veut se faire un nom en NBA de lui-même

  2. Pingback: Que faisait bien LeBron James à Cleveland ? Les GM de la NBA s'interrogent

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités