Connect with us

Actualités

Bronny James et la difficulté d’être le fils de LeBron James

NBA – Nombreux sont les enfants de stars qui avouent la difficulté d’être fils ou fille de. Dans la musique, le cinéma, ou le sport, si ces enfances particulières peuvent offrir de réels avantages à l’avenir, elles peuvent aussi avoir un impact très négatif sur certains. Brony James s’est exprimé sur le sujet, avouant une certaine « difficulté » à être le fils de LeBron.

Attraction du Draft Combine qui s’est déroulé la semaine dernière, Bronny James a fait son apparition dans le top 60 de certaines Mock Draft. Si ces dernières le positionnent en bout de second tour, c’est déjà mieux que les estimations pré-Draft Combine, qui n’imaginaient pas le jeune guard figurer parmi les 58 appelés (les choix 48 et 58 ont été supprimés) par Adam Silver les 26 et 27 juin prochains au Barclays Center de Brooklyn. Mais malgré l’intérêt des Lakers ou du Jazz, l’avenir du fils de LeBron est encore très incertain au sein de la Grande Ligue, les franchises intéressées n’étant pas forcément rassurées par le problème cardiaque subi par Bronny l’été dernier, et par sa saison 2023-2024 infructueuse en NCAA.

Une certaine pression sur les épaules de l’ancien d’USC, qui s’ajoute à celle de porter sur son dos le nom de l’un des deux plus grands joueurs de l’histoire. Les multiples déclarations de LeBron James sur sa volonté de jouer en NBA avec l’un de ses fils n’a sans doute pas non plus facilité les choses. Bronny James s’est exprimé sur ce poids, au micro de la NBA quelques heures après la fin du grand rendez-vous d’avant draft.

« J’ai trouvé du bonheur à jouer au basket, je suis là où je veux être. Mais de jouer au basketball en portant le nom de mon père, c’est difficile. J’ai reçu beaucoup de critiques. Mais je dois faire avec. Ils ne savent pas ce que j’ai traversé. J’essaie juste de répondre au mieux aux opportunités qui me sont données. »

Se faire drafter cet été serait encore une preuve de la résilience de Bronny James. Il en faudra en tout cas s’il veut exister sur la grande scène de la NBA lors des prochaines années.

Bronny James a concédé la difficulté de jouer avec le nom de James sur le maillot. En cause, la pression mise sur ses épaules et les critiques parfois un peu facile à son égard. Pour autant, le jeune guard s’est dit heureux sur les terrains de basket, et pourrait vivre son plus grand bonheur dans un peu plus d’un mois, s’il venait à être drafté par une franchise NBA.

Zaccharie Risacher est examiné par l’état-major des Hawks en France

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

More in Actualités