*
Connect with us

Actualités

Brandon Ingram a l’obligation d’être clutch : ses coéquipiers le lui demandent

Source photo : ESPN.com

Un bon début de saison collectif, et individuel, tout beigne pour Brandon Ingram et les Pelicans. Nommé joueur de la semaine pour la reprise NBA, l’ailier continue sur sa lancée, en tuant définitivement Toronto sur la ligne.

Si la lumière était destinée à Zion Williamson, c’est finalement Brandon Ingram qui éblouit les fans de basket. Auteur une nouvelle fois d’un gros match avec 31 points, 6 rebonds et 4 passes, c’est notamment lui qui a clôturé la rencontre avec quatre lancers d’affilés. Auparavant, Slenderman avait réalisé une défense décisive dans les 90 dernières secondes pour éviter que Toronto ne prenne l’avantage. 

Bien que ce soit Eric Bledsoe qui a délivré les Pelicans en fin de rencontre, l’attaque passe malgré tout par Brandon Ingram à chaque fin de match serré. Hier soir, le Most Improved Player en titre a pratiquement été doublé à chaque fois, mais est resté lucide pour ne pas perdre la balle. Dans ces instants, il sait que la gonfle doit passer par lui, et il a la totale confiance de ses coéquipiers.

Je suis confortable avec ça. Je sais que mes coéquipiers me regardent pour faire les actions à la fin d’un match de basket. C’est à moi de les délivrer. Je dois maintenir un niveau élevé, je dois faire les bonnes actions à la fin d’un match, en prenant soin du ballon et en réalisant quel est le bon tir à prendre et créer des actions. Cela signifie que s’ils me font confiance, je dois me faire confiance pour faire les bons choix

Bon les statistiques ne parlent pas forcément pour lui puisque Brandon Ingram tourne à 28% dans le quatrième quart, où d’ailleurs la majorité de ses tirs tentés sont contestés. En comparaison avec l’année dernière, l’ancien ailier des Lakers était nettement plus productif avec 46% de réussite au tir, dont 41% à longue distance. Ce n’est qu’une question de temps pour Brandon Ingram, ça va venir. Depuis sa saison rookie, l’ailier a toujours montré toute sa cluchitude, il suffit de demander aux fans des Sixers, des Wizards et du Jazz par exemple. Et des tirs décisifs, il en ratera évidemment, mais l’ailier en mettra aussi beaucoup.

Brandon Ingram s’est assurément envolé mais il ne redescendra, à priori que durant ses vieux jours. L’ailier s’est imposé comme le leader de la Nouvelle-Orléans, et à l’échelle de la NBA, l’ex joueur des Lakers semble s’installer comme un All-Star définitif. 

Shaquille O’Neal allume Rudy Gobert : aime t-il vraiment un pivot dans la ligue ?

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités