*
Connect with us

Actualités

Anthony Davis est bien conscient qu’il craint en ce moment : la sieste commence à être longue pour le monosourcil

Source photo : CBS Sports

Les Lakers se sont encore imposés et pourtant, Anthony Davis a été encore moyen. S’il sent bien qu’il est en deçà de son niveau, l’intérieur semble encore se développer, cette fois au niveau de son jeu de passe. Une arme supplémentaire pour Unibrow…comme s’il en avait pas assez…

Malgré la victoire sur les Bucks, nous avons vu un Anthony Davis assez discret. Assez discret, mais avec tout de même 18 points, 9 rebonds, 6 passes et 2 contres, ce qui reste relativement correct. Cependant, il est aussi vrai que l’intérieur semble moins tranchant que d’habitude, en étant plus dans la facilité. D’ailleurs, on voit bien qu’Anthony Davis et les Lakers attendent le début des playoffs. Car jusqu’à présent, les Angelinos ne forcent pas les écarts crées, ne défendent pas non plus agressivement, et la marge de progression semble immense pour cette équipe composée de nouveaux joueurs. Mais Anthony Davis tire un premier bilan de sa saison, et ne semble pas vraiment content de lui.

En ce moment, pour être dur avec moi-même, je pense que je suis nul. Je ne met pas de tirs, je ne mets pas de lancers francs. Mais je pense que ce soir, mon agressivité, en étant une menace au post-up et être dans la raquette ont permis aux gars d’être ouverts. Je fais confiance à mes coéquipiers. AC [Caruso] en a rentré un, Bron en a rentré un, Kenny [Caldwell-Pope] en a rentré un et ils sont dans les bonnes positions lorsque j’ai la balle au poste bas. Et je suis capable de lire le jeu quand leurs gars me doublent et j’ai ressorti et ces gars ont mis les tirs. 

Si on peut constater que sur les cinq derniers matchs, Anthony Davis apporte moins de 20 points par rencontre, on peut aussi souligner que Unibrow est plus passeur. En effet, lors de ses trois dernières rencontres, l’intérieur formé à Kentucky a distribué au moins cinq caviars, ce qui est assez inhabituel pour lui. Après une intersaison aussi courte, c’est assez logique finalement, et puis, personne ne se plaint puisque les nouveaux sont intégrés, les Lakers gagnent, et aucune blessure n’est à déplorer. D’ailleurs, la plus grosse performance d’Anthony Davis est un match à 34 pions. Ce qui bien loin de ce qu’il peut faire tellement l’intérieur est dominant/facile.

Pendant que les Lakers s’amusent, Anthony Davis dresse un constat sévère sur son niveau de jeu. La bête n’est pas encore réveillée, mais lorsque ce sera le cas, cela montrera que Los Angeles a besoin de lui. Mais pour ça, il faudra peut-être attendre les playoffs.

Draymond Green fait une Demarcus Cousins : expulsé pour avoir crié sur son rookie…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités