*
Connect with us

Actualités

Milwaukee à une victoire du graal : les Bucks gagnent le Game 5 au finish grâce à son trio magique

Source Photo : Associated Press

Ces Finales NBA sont absolument exceptionnelles et ce Game 5 en est la preuve. Les Suns ont mené de 16 points dans le premier quart-temps, mais les Bucks ont réagi dans le deuxième, s’en est alors suivi un duel incroyablement intense et serré pendant la deuxième période. Milwaukee a souvent eu le match en main, avant de se faire peur dans les dernières minutes et secondes du match. Les deux finalistes nous ont proposé un superbe final, remporté par les Bucks sur une interception mythique de Jrue Holiday.

Nous voilà au Game 5 des Finales NBA, le match décisif, où la pression est là, surtout quand la série est à 2-2. Les joueurs démarrent en étant très tendus, ils prennent le temps de s’ajuster et de se mettre au niveau de l’événement. Jae Crowder est le premier à animer cette rencontre. Il fait un gros début de match, continue d’être adroit à trois points et met du physique, il inscrit les 8 des 14 premiers points des Suns. Il met Phoenix sur la bonne voix, et ainsi, Devin Booker et Chris Paul sont plus à l’aise. Les Suns déroulent offensivement et réalisent un premier quart-temps d’une violence inouïe. Presque tout ce que tentent les hommes de Monty Williams est un succès, 14/19 au tir (73,7%) et 5/6 à trois points (83.3%). A Phoenix, tout le monde est agressif, tout le monde se fait confiance et donc tout le monde est en réussite. Milwaukee arrive un peu à répondre avant de s’effondrer. Jrue Holiday s’efface après deux fautes, Giannis Antetokounmpo rate ses trois premiers lancers, et les Bucks cumulent 6 pertes de balle après un quart-temps, alors qu’ils en avaient compté seulement 5 à la fin du Game 4. 37-21 dans le premier quart, une vraie boucherie.

Le public et le contexte sont difficiles pour les Bucks ici, et pourtant, ils reviennent parfaitement et rapidement : Ils placent tout simplement un gros run de 21-5 pour égaliser à 42-42 en moins de cinq minutes. Retour à la réalité pour des Suns qui font face à un Milwaukee très énervé et motivé, alors que Giannis est sur le banc. Holiday réalise son premier bon match offensif, il bombarde tout comme Connaughton, déjà précis à longue distance dans le Game 4. Bobby Portis apporte aussi en sortie de banc, et Khris Middleton rentre dans le match après un 1/7 dans le premier quart. Le scénario de voir les Bucks courir après les Suns pendant trois quart-temps s’écroule très vite. Le match se resserre et s’équilibre une fois que les Bucks arrivent à prendre le lead. De retour sur le parquet, Giannis est discret, mais reste très utile à la circulation du ballon et en défense. La lumière est sur Jrue Holiday pour la première fois de la série. A 21 points lors de son meilleur match au scoring de la série, le meneur est déjà à 18 points et 7 passes décisives à la mi-temps, avec une adresse de 8/11 au tir et 2/3 de loin. C’est en grande partie grâce à lui, que Milwaukee mène 64-61 à la pause.

Le début du troisième quart-temps a des faux airs du Game 4. Les Bucks marquent de tous les côtés, tous les joueurs sont concernés par le scoring. Et pour répondre, Devin Booker s’y colle exclusivement. L’arrière des Suns démarre sur un 5/5 et parvient toujours à trouver la solution pour mettre le ballon dans le panier, contre Tucker, Giannis, Middleton, Holiday… Cependant, ce même Jrue, sème le premier doute dans le jeu de Book. Les équipes se répondent constamment et Milwaukee maintient un écart de cinq points, peu considérable à ce moment là du match. Holiday vole un ballon dans les mains de la star de Phoenix et recule dans la foulée pour mettre un step-back à trois points. Booker ratera le sien derrière et les Bucks prennent un avantage de 10 points. Un seul homme ne répond malheureusement pas présent une nouvelle fois, Chris Paul. Cette fois-ci son client attaque sérieusement en plus, donc CP3 est dans le dur offensivement et défensivement. Et comme le Big 3 de Milwaukee est au rendez-vous, réduire l’écart est difficile pour Devin Booker.

Le quatrième quart repart sur les mêmes bases. Sauf que malgré tout son talent, Booker finit par rater quelques shoots. Phoenix ressert alors sa pression défensive. Jusqu’alors les attaques étaient primordiales, la preuve : 57% de réussite au tir dont 50% à trois pour Milwaukee et 55% au tir dont 68% derrière l’arc pour Phoenix. Le rythme est infernal, d’autant que personne ne lâche, les Bucks veulent creuser l’écart, les Suns veulent revenir et s’accrocher. Le jeu des Bucks passe de plus en plus par Giannis. Grâce à des gros shoots de Mikal Bridges à 100% à trois points, et d’un Chris Paul au moins présent au moment crucial, Phoenix revient. Les ultimes instants approchent, et Khash Money et CP3 ressortent leur costume de patron du money time. Middleton met d’abord un jump shot avec le and one, le shoot qui peut s’avérer tueur, seulement si Paul ne rentrait pas un gros trois points dans la foulée. Mais le joueur des Bucks veut avoir le dernier mot.

Il reste deux minutes, il garde le ballon jusqu’au bout des 24 secondes et plante un gros trois alors qu’il est défendu. +8 Milwaukee, mais Devin Booker est toujours là. Il pénètre et attaque le cercle, les Bucks loupent une possession, puis le joueur des Suns rentre un fadeaway à trois points monstrueux pour revenir à -3. Sur la possession suivante, Giannis est envoyé aux lancers, il craque et manque les deux. Chris Paul provoque en pénétration et marque un panier facile, +1 Milwaukee, moins d’une minute à jouer. Une nouvelle fois, les Bucks foirent leurs possessions et Booker prend le rebond avec la chance de passer devant. Tout se joue là, mais ce dernier fonce tête baissée et Jrue Holiday lui subtilise le ballon et envoie Antetokounmpo en alley-oop, qu’il conclue avec la faute. Une action qui sublime la masterclass de Jrue Holiday dans ce Game 5 et le symbole de sa labeur en défense. Le Grec rate son lancer, mais prend son rebond juste derrière pour donner le ballon à Middleton qui, lui, donne quatre points d’avance à Milwaukee. Les Bucks ont battu les Suns chez eux, mènent 3-2 dans les Finales NBA et reviennent à la maison en n’ayant plus qu’une victoire à remporter avant d’être champions.

Grâce à son Big Three en feu, les Bucks sont allés gagner à Phoenix et enchaînent un troisième succès de rang dans ces Finales NBA. Les deux équipes nous ont proposé un spectacle fantastique avec un nouveau suspense de folie, mais les Suns ont craqué malgré les 40 points de Booker. Le constat est simple, Milwaukee est à une victoire du titre, et pour Phoenix, la mission est de gagner au Fiserv Forum pour revenir dans l’Arizona lors d’un Game 7.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Les Raptors 2019 ont de la concurrence : l'incroyable fanzone des Bucks, 65 000 personnes en feu !!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités