*
Connect with us

Actualités

Terance Mann ne voulait pas d’un Game 7 : un match héroïque à 39 points et les Clippers vont en finale de conférence pour la première fois de leur histoire

Source Photo : USA Today Sports

25 points d’avance au début du troisième quart-temps, et une défaite à l’arrivée. Utah a une nouvelle fois choke après une bonne première mi-temps. Les Clippers n’ont jamais lâché l’affaire grâce à Terance Mann. Il était remplaçant de Kawhi Leonard dans le cinq de départ depuis sa blessure, et il a fait une performance digne de The Klaw pour que L.A. remporte ce Game 6 et rejoigne les Suns en finale de conférence.

Au coup d’envoi, Mike Conley est de retour et dispute son premier match de la série. Néanmoins, celui qui laisse exposer tout son talent rapidement, c’est Terance Mann qui réalise une entame tonitruante. Le sophomore profite de son temps de jeu en l’absence de Kawhi : 10 points sur les 12 premiers de son équipe : deux très bons tirs à trois points pour démarrer, une feinte qui envoie Rudy Gobert rejoindre Thomas Pesquet, puis un gros dunk après un shoot raté de PG. Il n’est pas le seul à ne pas vouloir plaisanter ce soir, donc Donovan Mitchell répond. Spida est vraiment tout fâché, il retrouve sa force qui lui avait manqué dans le Game 5 pour sanctionner les Clippers dans tous les sens et publiquement démontrer son abnégation. Dans le deuxième quart, la bataille des bancs tourne à l’avantage du Jazz. En même temps, quand le sixième homme de l’année est en feu, ça joue dans la balance. Jordan Clarkson inscrit 17 points consécutivement pour les Mormons qui s’envolent au tableau d’affichage. Il est monstrueux, alors qu’il prend le relais d’un Donovan Mitchell déjà bien dans ses baskets. Les Clippers sont déstabilisés, sans leur fun guy, la tâche est difficile pour eux sur une série qui dure des deux côtés du terrain. Utah ralentit ses tentatives longue distance par rapport au dernier match, mais la réussite est toujours monstrueuse (12/19), et les Jazzmen sont présents en défense. Quin Snyder a parfaitement corrigé les défauts de son équipe dans le Game 5 pour surclasser L.A. en première période : +22 avant de retourner dans les vestiaires.

On reprend les bonnes habitudes à Los Angeles : un sérieux début de troisième quart-temps pour faire douter le Jazz et grappiller des points au fur et à mesure. Terance Mann s’arrache dans cette rencontre, le gamin prouve sa valeur, auteur d’un match de fou furieux pour tenter de conclure cette série ici devant ses fans. Utah parvient d’abord à résister en maintenant son rythme, mais la routourne a vite tourné comme dirait Ribéry. Les Clippers accélèrent pour faire un agressif comeback. Menés de 25 points, ils reviennent à deux petits points après et un run phénoménal de 17-0. Los Angeles égalise et prend même les devants dans le dernier quart, tandis que le Jazz s’effondre. Bogdanovic essaie de lutter contre le momentum en plantant deux trois points en back-to-back, en vain, puisque Utah ne tenait plus la baraque en défense. Donovan Mitchell a eu beau inscrire 39 points, la fébrilité du Game 5 est de nouveau réapparu et Rudy Gobert n’arrivait plus à bien défendre ou à gober du rebond. Patrick Beverley a mis trois gros du parking pour tuer le suspense. Reggie Jackson (27 points, 10 assists) et Paul George (28 points, 9 rebonds, 7 assists) ont réussi leur money time, mais que dire de la prestation de Terance Mann. Il réalise tout simplement le match de sa vie, lors de la rencontre la plus importante de la saison pour les Clippers : 39 points à 15/21 au tir et 7/10 à trois points. Kawhi Leonard n’était plus là, et ce joueur que Tyronn Lue n’utilisait même pas au début de la série permet à la franchise d’accéder à sa première finale de conférence.

Chris Paul et Blake Griffin n’avaient pas réussi à le faire, Terence Mann et Tyronn Lue l’ont fait : les Clippers sont en finale de conférence. Les Suns commençaient à s’ennuyer, mais ils peuvent désormais se préparer pour une superbe série. Côté Jazz, ça a choke bien comme il faut alors que ça menait de 25 points. Une défaite très dure et très amère pour Utah, particulièrement pour Donovan Mitchell qui n’a jamais rien lâché dans la série malgré ses pépins physiques.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le Jazz tentera tout pour Mike Conley : bon courage pour la free agency, il y aura de la concurrence

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités