*
Connect with us

Actualités

2ème Game Winner en 8 jours pour Jimmy Butler : « J’ai eu le spot que je voulais »

Source photo : USA Today

C’est littéralement un compte de fée. Alors que les questions fusaient autour du spacing, du partage du ballon, ou même de la hiérarchie, on a visiblement toutes les réponses à ces questions. Et pour cause, Jimmy Butler est le closer des matchs, celui à qui on file les ballons en fin de match, et répond plutôt présent puisque c’est son deuxième game winner avec les Sixers, soit son deuxième en huit jours, au même spot. Clutch player ? Clutch player !

On aurait pu parler de D’Angelo Russell hier si…il n’y avait pas Jimmy Butler. Car effectivement, le meneur a poussé les Sixers dans leurs derniers retranchements, sauf que le franchise possède un top player en face, un closer, un clutch player. Et ce joueur, c’est ni plus ni moins Jimmy Butler. L’ailier a encore sauvé son équipe dans les dernières secondes avec un shoot incroyable à trois points, quasiment le même qui avait crucifié les Hornets il y a…huit jours.

Non, on ne donne pas un ballon à Ben Simmons pour la dernière possession, non, on ne donne pas le ballon à Joel Embiid pour la dernière possession, mais oui on donne la balle à Jimmy Buckets pour la dernière possession. Et c’est normal, il faut dire que le joueur a des arguments qui parlent pour lui. D’une part, il a déjà un paquet de game winners à son actif, et d’autre part, c’était le joueur chaud du moment étant donné qu’il a inscrit 18 des ses 34 points dans le dernier quart.

Depuis la saison 2015-2016, Jimmy Butler a donné cinq fois la victoire à son équipe lorsqu’il reste 10 secondes ou moins, seul Russell Westbrook a fait mieux. Donc si vous voulez une définition d’un joueur clutch, vous pouvez légitimement parler du néo Sixer. Il a taffé comme jamais sur son tir longue distance, et cela a payé ces derniers jours avec une grande réussite, comme sur son dernier game winner. D’ailleurs, il remercie son coach et ses coéquipiers pour cette action.

Un autre système dessiné par Brett Brown et mes coéquipiers me faisaient beaucoup confiance pour prendre les derniers shoots. J’ai eu le spot que je voulais. Je me suis levé et je l’ai mis. Pour vous dire la vérité, cela aurait pu être n’importe qui. Ils ont beaucoup confiance en moi et j’ai tellement de confiance en eux.

Ça change d’Andrew Wiggins et Karl-Anthony Towns n’est ce pas ? En tout cas Jimmy Butler a transformé le visage des Sixers dans le money time, a transformé la mentalité des joueurs, et c’est plus que jamais un véritable contender au titre…enfin au finales. Certes Joel Embiid et Ben Simmons ont peu d’expérience dans la ligue, mais ils n’ont pas de référence clutch tandis que l’ailier en a un paquet. Philly était déjà au top niveau, le level a encore augmenté suite à son arrivée.

Huit jours, deux game winners, c’est ce qu’on appelle être un killer, un clutch player, un Jimmy Butler quoi. Grâce à lui, la franchise change de dimension. On peut dire du mal sur ses différentes relations, cependant, il faut s’incliner devant sa clutchitude, son envie de gagner, de se sacrifier. Jimmy Buckets a répondu pour le moment à toutes les questions qu’on se posait concernant le spacing, le partage du ballon ou encore la hiérarchie offensive.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités