*
Connect with us

Actualités

Zion Williamson détruit tout sans limitation de minutes : 31 points, 9 rebonds et une libération pour le sophomore

Source photo : Twitter Pelicans

Zion Williamson a réalisé une bonne première saison mais pas à la hauteur de ses capacités. L’ancien pensionnaire de Duke a dû ronger son frein à cause de sa santé. L’ailier a maintenant le feu vert de son staff : aucune restriction de minutes pour cette saison ! En route pour réaliser une saison sophomore historique ?

Il serait  mentir de dire que Zion Williamson a été nul cette saison ou devrait-on dire la saison passée. On est un peu perdu avec cette coupure aussi courte que les intros RN’B. Il a tourné à plus de 22 points par match en 28 minutes de temps de jeu. S’il avait été à 100%, sans doute que le désormais 2ème année aurait joué aux alentours des 32/33 Minutes. Mais c’est le jeu, à quoi bon bousiller sa carrière, quand cette dernière vient à peine de commencer ? Ce ne serait pas surprenant de le voir cette saison à 25/27 points par match, sachant qu’il n’aura pas de restriction de minutes. Avec le roster talentueux, il n’a pas non plus besoin de jouer 38 minutes par match. On ne le voit pas excéder les 34. C’est d’ailleurs le temps de jeu de sa rencontre contre les Bucks : 31 points à 12/22 au shoot, 0/3 à 3 points, 7/11 aux lancers, 9 rebonds et 2 passes décisives.

Avec un temps de jeu un peu plus conséquent, on peut en voir un peu plus chez Zion Williamson et le garçon possède une palette assez large. Brook Lopez a souvent fait l’erreur cette nuit de lui laisser un espace. Le Pelican n’a besoin que d’un pas pour faire la différence, ça s’est bien vu cette nuit au poste bas. Son premier pas est aussi rapide quand il suffit de prendre son propre rebond. Zion Williamson ne fait pas que du 1 vs 1, sa relation avec Lonzo Ball lui offre de belles ouvertures, surtout quand Zo est adroit comme ça a été le cas cette nuit : 19 points à 7/11 au shoot, 3/6 à 3 points et 8 passes décisives. Notre action préférée survient dans le 2ème quart-temps, la bête a la capacité de lâcher un crossover, suivi d’un up and under. On connait l’athlète mais c’est aussi un basketteur avéré et au fil du temps, il développera un petit shoot, des petits moves, pour ne pas constamment finir au cercle et se bousiller son corps déjà bien généreux.

A l’image de Kevin Durant, on a vraiment hâte de voir le joueur la semaine prochaine. Il arrive en mode père Noël mais ne fera aucun cadeau. Zion Williamson a une revanche à prendre sur première saison tronquée, personne n’est prêt, hormis les futurs posters de nos petits frères.

Une séquence so Kevin Durant : Jabstep, contre, pull-up à 3 points à 1 vs 4, que dire à part Welcome Back ?

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités