Connect with us

Actualités

Vince Carter se venge violemment de Toronto en 2008 : Raptors vs Nets en intégralité

Notre match quotidien nous emmène à Toronto, du (presque) retraité, Vince Carter. Sans pour autant que ce soit parmi ses meilleures marques au scoring, il reste l’une des plus mémorables de sa carrière.

Vince Carter s’est mis Toronto à dos depuis son départ de 2004. Il aura fallu 15 ans avant que les deux camps fassent la paix. L’ancien numéro 15 du New Jersey n’a jamais eu de pitié pour ses anciens amis. Il y a d’abord eu ce moment incroyable en 2006 où il réussit à planter le buzzer assassin pour la gagne, sur la tronche de José Calderon. La tension monte en 2007, pendant les playoffs. Jamais une série aura été aussi bruyante dans l’histoire, quand une ancienne star locale revient sur la terre de ses premiers exploits. Ce qui nous conduit un an plus tard à l’année 2008 et une nouvelle fois, Vince Carter avait décidé d’être clutch contre son ancienne équipe. Comment résumer la haine envers Vinsanity à l’époque ? La pancarte d’un fan est assez équivoque : « Vince, je me suis garé sur l’ancienne place de parking de ta mère ».

Ce match a lieu en « début » de saison 2008-2009. Les deux équipes ont une rencontre d’écart au classement. 6 victoires et 5 défaites pour les Raptors et 4 victoires et 6 défaites pour les Nets. Les deux équipes sont bien loin de jouer les playoffs, elles sont candidates pour une place en post-season et rien d’autre, du moins à ce moment de la saison. Brook Lopez est dans le roster des New Jersey Nets, mais il est encore très jeune. L’équipe tient uniquement grâce au duo Devin Harris – Vince Carter. Côté Raptors, Chris Bosh est bien entouré mais pas de quoi jouer les gros balourds à l’est. C’est alors que Air Canada décide de lâcher la plus grosse mixtape clutch de l’année, avec un money-time pour le moins excitant.

Malheureusement, les Nets n’arriveront pas à se qualifier et ne gagneront que 34 matchs. Devin Harris réalisera sa meilleure saison en carrière, à tel point qu’il réussira à décrocher sa (seule) sélection au All-Star Game. Toronto fait pire en ne gagnant que 33 matchs et Sam Mitchell réussira même à se faire virer, lui qui avait pourtant gagné le titre de coach de l’année, quelques mois auparavant. Les deux camps entameront une longue période de reconstruction en décidant de se séparer de leurs deux stars.

Petit indice pour faire monter la sauce, il y a une prolongation et grâce à Vince Carter qui plantera 12 points en 44 secondes et un panier à 3 points du logo.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités