Connect with us

News

Une fois de retour sur les parquets, Kristaps Porzingis visera deux titres : le MVP et le DPOY !

Source photo : BlackSportsOnline
Avoir de l’ambition, c’est bien. C’est même essentiel quand on souhaite réussir au plus haut niveau, et ça visiblement Kristaps Porzingis l’a bien compris. Des ambitions il en affiche, et pas des moindres.

L’an dernier, la saison des Knicks, relativement bien débutée d’ailleurs comme souvent, s’est vu totalement modifiée par la grave blessure au genou de Kristaps Porzingis. D’ailleurs, aucune date n’est encore annoncée pour son retour, le Letton pourrait même attendre 2019 avant de retrouver les parquets NBA. Si certains pourraient passer ces longs mois à ressasser leurs soucis physiques et être traumatisé par les vidéos de leurs blessures, ce n’est apparemment pas du tout le cas de Porzingis, déterminé à passer à autre chose.

 » Je dis souvent pour rigoler que j’ai la mémoire courte et que les champions ont la mémoire courte. Je ne me soucie pas trop des choses une fois qu’elles sont arrivées, j’essaie de passer rapidement à autre chose, et c’était pareil avec la blessure. J’ai revu l’action des milliers de fois, je sais ce qu’il s’est passé et ce que ça fait. Je ne détourne pas les yeux, c’est quelque chose que j’ai pu évacuer. La cicatrice est là, mais le plus important c’est qu’elle ne soit pas dans la tête. Comme ça, quand tu reviens sur le parquet, tu ne penses pas du tout à ton genou.  » Kristaps Porzingis

 

Quand on voit les séquelles que certains joueurs ont eu après de graves blessures, à l’image de Derrick Rose après ses blessures répétées aux genoux, l’attitude du Letton va dans le bon sens. Du haut de ses 2.21m, Porzingod sait que son physique de géant le condamne à une certaine fragilité, un peu comme pour Yao Ming dans les années 2000. Du tout, pas question que le mental lui ne flanche, son quotidien est rythmé entre entrainements et séances de yoga. L’idéal pour se concentrer sur ses futurs objectifs, qui sont, disons-le, très très élevés !

 » Pour être complètement honnête, je n’ai peur de rien, que ce soit la blessure ou autre. Il n’y a rien qui m’inquiète en ce moment. Je veux être un MVP un jour, je veux être meilleurs défenseur de la ligue. Ce sont toujours mes objectifs. Si tu as assez confiance en toi, que tu travailles pour être le meilleur joueur possible, pourquoi avoir peur de l’adversité ? « 

C’est tout ? Non parce que tant qu’à faire il y a des titres de MVP des finales ou du All-Star Game à aller chercher. Sachant que pour être MVP il vaut mieux évoluer dans une équipe podium de conférence, les espoirs du Letton semblent pour l’instant inaccessibles. La défense des Knicks semble aussi beaucoup trop juste pour lui permettre d’être défenseur de l’année, surtout que son impact de ce côté du terrain est bien trop soft en comparaison des experts défensifs de la ligue. Rappelons que Scottie Pippen, aka « le meilleur défenseur de l’histoire » n’a jamais reçu cette distinction au cours de ses six titres de champions avec les Bulls…

Quoi qu’il en soit, les futurs spectateurs du Madison Square Garden peuvent être rassurés : quand la Licorne reviendra sur le terrain, ce ne sera visiblement pas pour trier les lentilles. Et tant mieux ! Pétri de talents, il ne reste plus qu’à Kristaps Porzingis de se montrer à la hauteur de ses ambitions.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in News