Connect with us

Actualités

L’attitude pitoyable de Julius Randle envers Evan Fournier : c’est donc ça l’attitude d’un « leader ? »

Les Knicks subissent galère après galère et ne comptez pas sur Julius Randle pour améliorer la situation, il l’empire même. L’intérieur était rempli de frustration la nuit dernière et Evan Fournier a dû récolter toute sa mauvaise humeur. Ce n’est pas ce qu’on attend d’un supposé leader, qui est censé se contrôler, ou du moins ne pas s’énerver contre ses coéquipiers. Une équipe peut avoir une mauvaise passe mais quand le moral ne suit plus, la suite des événements est souvent cauchemardesque. Il faut laisser passer l’orage.

Julius Randle continue les mauvais gestes envers les siens. Il y a peu, l’intérieur s’en était pris aux fans avec un pouce à l’envers, pour critiquer leur attitude, avant de s’excuser pour calmer la polémique. Ce n’est pas la première que ça arrive chez une star mais de là à s’en prendre à ses coéquipiers ? C’est assez surprenant. A travers les années, on a souvent vu des stars voulant rester seules dans leur coin mais la façon dont Julius Randle a repoussé Evan Fournier, après avoir été expulsé, est risible. Le joueur ne semble pas lui même cette saison. Après des playoffs moyens, on le pensait revenu avec des meilleures intentions mais le problème semble être ailleurs. Il est clair que depuis le retour des fans dans les salles, son basket est moins épuré, moins efficace, plus hésitant. Faut-il voir un lien cause à effet ? La pression semble être trop forte, en plus des soucis tactiques. Les Knicks sont peut être trop tendres avec lui. Le joueur a l’autorisation par son équipe de rater des conférences de presse. Ils ont d’ailleurs été sanctionnés, puisqu’il en a raté 7 de suite, sans raison. Sa franchise n’a pas jugé nécessaire de sa présence mais a été sanctionnée par une amende pas plus tard qu’hier. Evan Fournier a ses défauts mais a toujours défendu ses coéquipiers, les a toujours encouragé et le voir se prendre ce coup d’humeur de Julius Randle, ne doit pas faire plaisir.

Où s’arrêtera la chute des Knicks ? Expulsion de leur star au dernier match, défaite au buzzer à l’avant dernier. Prochaine rencontre face aux Clippers à 19 heures. En back to back, les coéquipiers de Nicolas Batum seront peut être cramés, à New-York d’en profiter.

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Un tacle glissé et un pour Evan Fournier : le joueur à bout sur la stratégie des Knicks...

  2. Pingback: Rudy Gobert a bien une main gauche et un toucher de ballon : le français lâche un alley-oop digne des plus grands matchs de Jeanne et Serge

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités