*
Connect with us

Actualités

Un Rudy Gobert « élite » permet le braquage parfait contre Dallas : 22 points, 17 rebonds, 5 contres, merci d’être passé Luka

Source photo : Melissa Majchrzak/NBAE via Getty Images

Le pivot français a été étincelant. Il a enfin son match référence contre une grosse équipe, en sortant la grosse performance : 22 points, 17 rebonds et 5 passes. Son équipe l’emporte après avoir été menée quasiment tout le match (112 à 107). De l’autre côté, on retiendra les 25 points de Luka Doncic mais bien trop muet en attaque.

Tout le monde est présent pour le rendez-vous à 23 heures, surtout Dallas. Un super début de rencontre avec Luka Doncic qui sait toujours se jouer de la défense, avec son rythme de faux lent. dès que Gobert n’est pas dans la peinture, il se permet d’attaquer la raquette. Porzingis (15 points) shoote avec un Gobert qui n’est pas à l’aise à sortir sur les grands, surtout quand ils prennent des shoots de 9 mètres. Le Jazz a du mal à se mettre dans son match, avec un Donovan Mitchell un peu trop timide. Les locaux essayent de rester au contact dans ce 1er quart-temps mais aucun shoot ne rentre. Ce n’est pas le cas de Luka « Magic » qui atteint déjà la barre des 10 points après 12 minutes et l’avance des Mavs se porte déjà à +11.
Sans leur sophomore, Dallas perd un peu pied et se fait vite rejoindre au score. Joe Ingles prend les devants avec Jordan Clarkson. Temps mort au bout de 2 minutes dans le 2ème quart-temps (+3 Dallas). Luka Doncic rentre à nouveau et fait déjà un écart. Il est bien aidé par un Curry on fire sur ce match, comme le prouve ses 19 points. Par la suite, Rudy Gobert réalise 2 fautes de suite mais va surtout se réveiller en trouvant un peu plus de ballons. Sur pick and roll, sur rebond offensif, il apporte enfin offensivement, lui qui terminera à 100% au shoot. Il manque cependant toujours ce petit panier qui permet d’égaliser, entre Bogdanovic qui force trop les isolations et Mitchell les picks and roll, les texans gardent toujours leur avance.

Le 3ème quart-temps aura un peu le même scénario. A chaque fois que les coéquipiers de Rudy Gobert reviennent à égalité ou à une possession, les Mavs les repoussent mais grâce à Donovan Mitchell (25 points… à 9/25), il n’y aura plus que 3 points avant d’attaquer le 4ème quart-temps. Le Jazz continue de courir après le score et le momentum est clairement en leur faveur.  Bogdanovic est un peu maladroit, sauf que ses points sont précieux (23 points) Même si ça ne durera qu’une possession, Gobert met un and one et fait passer les siens devant. Dallas répond aussitôt, encore à 3 points et dans les dernières minutes, la rencontre devient follement intéressante. Donovan Mitchell retrouve de la réussite et plante à 3 points pour égaliser. De là, les deux équipes vont se répondre du tac o tac, jusqu’à la dernière minute, Rudy Gobert sera décisif. Après un raté de son arrière, il met la claquette qui permet de passer devant. Un point d’écart entre les deux équipes, Luka Doncic est obligé de donner le ballon étant coincé. Delon Wright pense avoir fait la différence et pourtant de dos, Rudy Gobert le contre par derrière pour sceller la victoire. Un très bon 4ème quart-temps du Jazz qui se résume en deux faits de jeu : avoir joué en équipe et surtout en éteignant Luka Doncic qui n’a pas été bon en fin de match.

N’oublions pas de citer l’apport de Ingles, malgré ses 9 petits points. Quand son équipe pataugeait, sa justesse en P&R a été précieuse. Luka Doncic aurait bien aimé un coup de main en fin de match mais on a senti l’expérience d’un côté et pas de l’autre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités