Connect with us

Actualités

Un peu d’amour pour Evan Fournier : le français seconde bien Terrence Ross pour faire plier les Knicks

Source photo : NBA.com/Magic

Sacrés Knicks. C’est toujours quand on croit le plus en eux qu’ils nous déçoivent. Le verbe décevoir est peut être un peu fort, il est vrai, mais quand bien même, la bande de Thibodeau n’aurait jamais du perdre cette nuit, du moins pas de cette façon. Encore et toujours, Terrence Ross a su être on fire pour le Magic et Evan Fournier, accompagné d’un beau collectif, ont eu raison de New-York.

Terrence Ross aurait pu effleurer un statut de star mais c’est un autre débat. L’ancien machine à scorer des Raptors a encore pris feu cette nuit pour le plus grand malheur de la grosse pomme : 30 points à 10/16 au shoot dont 5/6 à 3 points, 6 rebonds et 4 passes. En seconde mi-temps, il inscrira carrément 18 points. Vucevic a été plutôt maladroit, ainsi, Evan Fournier a pu soutenir son collègue avec efficacité. Le lascar s’est même permis de taper un dunk pour terminer à 19 points. Le Magic construit leur victoire dans le 3ème quart-temps. Il faut savoir une chose, cette période est le cauchemar des Knicks. Ils leur arrivent de souvent déconner et ça ne loupera pas une nouvelle fois. Dans les 9 dernières minutes de ce QT, les Knicks se font gifler 25 à 8. Ils n’arriveront jamais à s’en remettre. Les coéquipiers de Frank Ntilikina (présent mais n’est pas rentré en jeu) shooteront à un cataclysmique 25%…

Les Knicks ont si bien joué en ce moment… Leur prestation n’était pas digne de leur niveau de jeu actuel. Pourtant, tout avait bien commencé. Julius Randle joue comme le All-Star qu’il est et inscrit 3 paniers à 3 points dans le seul 1er quart-temps. New-York commence la partie sur un 32 à 23. La star de big apple livre une bonne prestation à première vue : 25 points à 11/19 au shoot dont 3/7 à 3 points, 7 rebonds et 3 passes. Le malheureux sera finalement bien défendu en ne rentrant que 8 petits points en seconde mi-temps. Une surprise vue sa clutch attitude sur la saison. On a eu le temps de s’endormir dans la salle d’attente car le soutien demandé n’est jamais arrivé. D-Rose termine avec un horrible 1/10 au shoot et Immanuel Quickley finit à 1/12 au shoot dont 0/4 à 3 points. On ne comprend pas pourquoi dans ces moments là, R.J Barrett n’a pas eu un temps jeu plus conséquent et surtout une entrée d’Austin Rivers aurait pu changer bien des choses. Le Magic aura une avance de +11 dans le dernier quart-temps, suffisant pour l’emporter.

Petite ironie du sort, les Knicks sont bien meilleurs contre les équipes à + de 50%… que face aux équipes à un bilan négatif comme ce fut le cas ce soir. Attention de ne pas se trouver plus beau qu’ils le croient. La saison est très longue et ce genre de défaite ne devra pas les hanter après les 72 matchs. Si le Magic se retrouve avec un Evan Fournier à 100% et un solide Aaron Gordon, les deux équipes pourraient se battre pour un spot de playoffs.

Deron Williams vient au secours de Rudy Gobert : le meneur explique pourquoi Shaq est un hater, notamment des pivots

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: La déclaration de la nuit : Evan Fournier fait connaissance avec le mal de dos, ça craint de vieillir

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités