Un jeune Paul George de 24 ans détruit les Heatles : la star d'Indiana force le game 6, en s'amusant contre D-Wade et Lebron James
*
Connect with us

The Daily Video

Un jeune Paul George de 24 ans détruit les Heatles : la star d’Indiana force le game 6, en s’amusant contre D-Wade et Lebron James

Bonsoir à tous ! On se retrouve comme d’habitude pour « The Daily Video » la rubrique qui vous permet de revisiter le temps ! On se replonge avec Paul George qui venait de fêter ses 24 ans quelques semaines auparavant.

Indiana est au bord du gouffre, le match a lieu à la maison et le Heat mène la série 3 à 1. Les Pacers sont devant dans le 3ème quart-temps mais tout est encore à faire. Paul George inscrit un 3 points au buzzer et ce n’est que le début de la mala pour le Heat, qui va se faire incendier de tous les côtés. Il commence le 4ème quart-temps sur un dunk à deux mains après une interception, suite à une mauvaise passe de Bosh. Dwyane Wade est en pleine galère et n’arrive pas à tenir l’arrière star qui rentre shoot contesté après shoot contesté. Lebron James tentera de le prendre le relais en un contre un. C’est le même tarif ! PG est beaucoup trop en feu à 3 points et Miami a beau revenir à chaque fois, il plante le shoot tueur possession sur possession.

Auteur d’une solide série, c’est véritablement à ce match qu’il sera on fire. Le reste de cette finale de conférence est dominé logiquement par Lebron James. Malgré ses errances au leadership, quand il est entouré intelligemment, Paul George était un joueur élite, pourtant encore très jeune. Sans croquer, il a porté cette équipe sur ses épaules. Tout aurait pu basculer après la mi-temps. Miami avait défendu comme des bulldogs, avec seulement 11 points encaissés dans le 2ème quart. Paulo a su parfaitement profiter du momentum et inverser la tendance. En post-season, il ne sert à rien de marquer beaucoup de points, ce n’est pas la SR, un grand match se retranscrit par de grandes actions dans les moments clés. C’est sans doute à ce match là que Paul George a réalisé sa meilleure perf en playoffs : « Je me sentais bien, j’ai senti le rythme, j’ai été agressif. J’ai essayé d’y aller et d’être agressif pour commencer le match et j’ai eu des positions, j’ai pris feu. » (ESPN)

Quelques jours plus tard, les Pacers tomberont à Miami mais cette mini rivalité, aura fait kiffer un paquet de fans NBA, notamment quand Paul George était en feu. On aimerait tant les playoffs et voir qu’il peut toujours atteindre ce niveau, surtout quand il est sans pression, bien accompagné de vétérans.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in The Daily Video